Publié le 30 Novembre 2008

Le 14 novembre dernier, le Parisien nous annonçait la fusion de Val de Seine et d'Arc de Seine. Sans jamais en avoir discuté avec leurs conseils municipaux (à quoi ça sert ?), et encore moins avec les habitants (ils ont voté en mars...), voilà nos bons maires réunis le 27 novembre à Sèvres pour une conférence de presse.

Celle-ci se déroule sous le haut patronnage de Patrick Devedjian, venu sans aucun doute en ami donner sa bénédiction à cet heureux mariage, car sinon on ne comprend pas bien quel est le rôle du président du Conseil Général dans cette affaire.

Depuis l'annonce de la publication des bans, les élus et la population de Sèvres attendent qu'on daigne leur dire quel est le grand projet qui anime cette fusion intercommunale.

Et voilà la lettre du Maire qui vient enfin nous éclairer.

Pour résumer : nous allons fusionner parce que ce sera mieux qu'avant.

Il faut aller sur le site d'Arc de Seine pour trouver un peu plus de détails. Le dossier de presse de la fusion, élément qui n'a même pas été adressé aux conseillers municipaux !


Si les Verts ont toujours été en faveur de l'intercommunalité, si nous avons toujours dit que le périmètre Val de Seine ne rimait pas à grand chose, à part être pour Boulogne une façon d'échapper à la solidarité régionale, nous souhaitons a minima que la démocratie soit respectée, qu'un débat public ait lieu.


Aujourd'hui hélas, il semble que les décisions soient prises par les maires et par eux seuls. Et malgré les bonnes paroles et les annonces, nous savons déjà que la nouvelle intercommunalité ne sera en rien un exemple de démocratie locale.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 27 Novembre 2008

Etre élu/e, ce n'est pas toujours facile, pas toujours drôle. On a souvent l'impression de ne pas faire avancer les choses comme on voudrait. On lance des politiques qui mettent du temps à produire leurs effets, à devenir visibles, concrètes sur le terrain.

J'éviterai aujourd'hui de vous parler de la panne de chauffage d'un des lycées du secteur, des problèmes de chantier d'un autre, des fuites dont personne ne trouve l'origine dans un troisième.


Ce soir, j'ai envie de vous faire partager un peu du contentement de l'élue régionale.


Il y avait aujourd'hui commission permanente à la région, c'est-à-dire l'endroit où l'on décide des subventions et des crédits.

Aujourd'hui la Région a décidé d'attribuer une subvention à l'hôpital des 4 villes pour lui permettre d'acheter un echographe supplémentaire. Cette aide est issue d'une politique introduite par les Verts (voir le communiqué plus bas).

Aujourd'hui la Région a attribué un emploi-tremplin à l'association Sèvres Unité Musique.

Aujourd'hui la Région a attribué une subvention à une copropriété sévrienne pour lui permettre de mener une étude énergétique.


Ce n'est évidemment qu'un extrait des décisions du jour...

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 27 Novembre 2008

Communiqué à la presse - 27 novembre 2008


Le Conseil régional d’Ile-de-France réuni en Commission permanente a approuvé aujourd’hui l’octroi d’une subvention de 50 000 euros au Centre hospitalier des Quatre villes (Sèvres, Saint-Cloud, Chaville, Ville d’Avray) pour financer un nouvel échographe. Ce matériel permettra au centre de planning et d’interruption volontaire de grossesse, qui assure les IVG d’un territoire de 380 000 habitants, de fixer le terme des grossesses en consultation et de vérifier la vacuité utérine après une IVG.

 

Catherine Candelier, Conseillère régionale Verte, Conseillère municipale de Sèvres et membre du Conseil d’administration de l’Hôpital, se réjouit de cette aide qui permettra de faciliter l’accès à ces soins et de les assurer dans de bonnes conditions.

 

Cette subvention est le fruit de la politique-cadre initiée par Les Verts en 2006 pour soutenir le droit et l’accès à l’IVG en Ile-de-France.

 

Alors que 25% des IVG en France sont pratiquées dans notre région, les conditions d’accès et de prise en charge se dégradent : fermetures de centres, délais d’attente trop importants, secteur public défaillant… Partant de ces constats, Les Verts ont proposé une grande campagne de prévention et d’information à destination des femmes, en particulier des mineures dont le taux d’IVG est en croissance constante. Le deuxième volet de ce dispositif propose un soutien en investissement à des projets innovants de centres dédiés.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 23 Novembre 2008

Ma collègue conseillère régionale Anny Poursinoff vient de remettre un rapport au Président de la Région sur l'agriculture biologique en Ile-de-France.

Dans notre région, la production agricole bio ne concerne que 0,8% de la surface cultivée. Seuls 84 exploitations sont certifiées sur les 5.600 existantes.

Depuis de nombreuses années, la Région encourage la production bio au travers de différents dispositifs (aide à la communication, à l'information, appui technique, aide à la certification, aide au maintien).

Dans son rapport, Anny Poursinoff a élaboré 20 propositions pour booster le bio. De l'accès au foncier à la restauration dans les lycées, en passant par la formation professionnelle, il reste encore beaucoup à faire !

La synthèse du rapport est en ligne ici.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 21 Novembre 2008

Communiqué de Presse

Pour l'aménagement de la RD 7 entre Sèvres et Issy-les-Moulineaux, le Conseil général a ouvert une concertation préalable comprenant deux réunions publiques, qui se sont tenues le 6 octobre à Sèvres et le 22 octobre à Issy. Ces réunions n'ont pas suffisamment clarifié les trois projets d'aménagement soumis à la concertation et n'ont donc pas permis de débattre de leurs avantages et inconvénients respectifs.

Dans ce cadre, le collectif Val de Seine, constitué de 20 associations de protection de l'environnement et du cadre de vie, Val de Seine, soutenu par Environnement 92 (65 associations), la Fédération Nationale des associations des Usagers des Transports (150 associations), Ile de France Environnement (350 associations), et France Nature Environnement (5000 associations) invite les citoyens des Hauts-de-Seine et particulièrement les habitants de Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Meudon et Sèvres à une réunion publique qui permettra cette fois de poser les questions et d'obtenir des réponses.

Cette réunion se tiendra le mercredi 26 novembre 2008 de 20 h à 22 h à la salle paroissiale des Tybilles, 36 bis avenue Galliéni à Meudon (derrière l'église de Bellevue).

Meudon est la seule ville du projet Vallée Rive Gauche dans laquelle le Conseil général n'a pas organisé de réunion avec le public, alors qu'elle possède les berges les plus importantes en termes d'espaces verts à aménager. Lors de la réunion du 26 novembre, les trois projets d'aménagement de la RD 7 et des berges de Seine seront présentés et chacun pourra s'exprimer. Le Conseil général affirme vouloir « Rendre la Seine aux Altoséquanais », le collectif Val de Seine propose de le faire effectivement. L'option d'aménagement privilégiée jusqu'ici par le Conseil général - qui souhaite la construction d'une route à quatre voies, cinq par endroits, et un aménagement global consacrant les deux tiers de l'espace disponible à la voirie - couperait définitivement du fleuve les communes et leurs habitants. Le collectif soutient un projet de compromis, une RD 7 à 2 fois 1,5 voie avec des carrefours giratoires qui fluidifient le trafic routier tout en préservant les berges. Les associations ne veulent pas que soit reproduite l'erreur parisienne de la voie Pompidou qui a coupé les habitants de l'accès à leur fleuve.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 21 Novembre 2008


A Sèvres, les usagers du service de la poste, ses postiers, les associations et les sections locales des syndicats et des partis politiques créent ensemble un collectif contre la privatisation de la poste, car nous savons que ce projet du gouvernement va dégrader la qualité de son service et le rendre plus inégalitaire.

Concrètement, nous refusons la fermeture des bureaux de poste des quartiers populaires et excentrés, là ou une rentabilité forte ne peut pas être dégagée. Nous refusons que les conditions de distribution de courrier et d'accueil des usagers soient modulées en fonction de l'intérêt financier qu'ils représentent. Nous voulons garantir le prix unique du timbre et la distribution du courrier sur tout le territoire. Nous voulons que tous les foyers trouvent au sein de la poste un partenaire bancaire attentif.

Nous voulons un débat public sur les missions de service public de la poste, la réponse à apporter aux besoins de la population et les moyens à dégager pour assurer un service public postal de qualité.

Nous voulons un référendum pour que chaque citoyen se prononce sur le sort de la poste, son avenir et les conditions de son efficacité pour répondre aux besoins essentiels de la collectivité partout et pour tous.

A Sèvres, nous sommes échaudés par les menaces qui pèsent de manière récurrente sur l'agence postale des Bruyères, attentifs aux diminutions de personnel qui dégradent insidieusement le service rendu par la poste aux Sévriens. Nous ne nous laisserons pas bercer de fausses promesses qui ont pour but d'endormir notre vigilance.

Le service public postal appartient à tous les citoyens, il joue un rôle social de proximité essentiel. Il garantit pour tous les droits fondamentaux à la communication, à l'adresse postale, au compte et à l'accessibilité bancaire. Nous voulons un service public postal maintenu, modernisé et rénové.

Avec vous, défendons le service public de la poste. Nous invitons tous les usagers et toutes les organisations à nous rejoindre lors de la prochaine réunion le mercredi 3 décembre à 20 heures au 2 rue Lecointre à Sèvres.

Appelons à manifester
le 22 Novembre à Paris à 14 h00 de Nation à Bercy

Les signataires de cet appel

Syndicat SUD PTT ● Collectif citoyen du 29 mai de Sèvres, Chaville, Ville d'Avray ● Les sections locales de : NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) ● PCF (Parti Communiste Français) ● (PS Parti Socialiste) ● Les Verts


Signez la pétition Ø http://www.appelpourlaposte.fr
diffusée par le Comité national contre la privatisation de la poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal



Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 20 Novembre 2008

Communiqué à la presse 20 novembre 2008




Le Conseil régional d'Ile-de-France réuni en séance plénière a approuvé aujourd'hui le protocole d'intention préalable à la réalisation du Canal à grand gabarit Seine-Nord Europe avec l'Etat. Le protocole permet à la France de solliciter des financements de l'Union européenne.


Pour Catherine Candelier, Conseillère régionale Verte et Vice-Présidente du Port Autonome de Paris, c'est un premier pas qui intervient après des années de mobilisation. Depuis le début de la mandature, Catherine Candelier a été attentive à ce que chaque budget prévoie des crédits pour montrer l'engagement régional et permettre à ce dossier d'avancer.


La mise en service du canal permettra :

  • de désenclaver les bassins de la Seine et de l'Oise et de relier ceux-ci au réseau européen de grand gabarit, soit un réseau d'environ 20 000 km de voies navigables ;
  • de développer une offre fluviale à grand gabarit élargie à l'échelle européenne ;
  • d'accroître la desserte fluviale des grands ports maritimes français et de renforcer leur hinterland ;
  • de développer la desserte massifiée des territoires sur les grands corridors de transport et notamment sur le corridor Nord, qui compte parmi les plus saturés d'Europe ;
  • de renforcer l'attractivité et la compétitivité des territoires traversés et desservis, par l'amélioration de leur accessibilité et le développement d'activités créatrices d'emplois.


Catherine Candelier a toutefois émis des réserves sur le montage financier prévu par l'Etat. Le dispositif de partenariat public-privé (PPP) laisse craindre un poids plus important sur les finances publiques à long terme. De plus, il n'est vraiment pas sûr, dans le contexte de crise financière, que beaucoup d'entreprises soient à même d'accepter d'assumer cet investissement.


En pleine crise énergétique et climatique, il est grand temps de développer des alternatives au tout camion, à commencer par le fluvial, transport non pas démodé, mais au contraire mode de transport d'avenir, économe en énergie, moins polluant et source d'emplois non délocalisables.




Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 20 Novembre 2008

communiqué du Port Autonome de Paris - 20 novembre 2008



Associé à la Ville de Paris, le Port autonome de Paris a présenté deux projets particulièrement représentatifs des ses investissements dans le développement durable, l’intégration paysagère de ses ports ou encore le transport fluvial comme alternative au tout routier.

 

Dans la catégorie « Urbanisme, patrimoine et développement durable », le premier prix est revenu au PAP pour le réaménagement du port de Tolbiac. La nouvelle configuration du site témoigne de l’attention particulière portée à l’environnement et aux riverains. En permettant à la fois de rendre plus accessible ces quais de Seine tout en conservant les activités industrielles nécessaires à la vie de la capitale, ce port permet de soulager Paris du passage de près de 14 000 camions par an.

 

Dans la catégorie « Déplacements et transports », le Port autonome de Paris avec la Ville de Paris et la société JC Decaux ont ainsi reçu le premier prix pour le développement d’une logistique urbaine par le fleuve avec la mise en place d’un véritable dispositif au service de Velib’. Le PAP a ainsi mobilisé son réseau de ports et escales pour le stockage, l’embarquement et le débarquement dans le cadre de l’entretien des vélos.

 

Ces prix viennent récompenser la politique active menée par le Port autonome de Paris en matière de développement durable.

 

Ils soulignent l’engagement du Port autonome de Paris en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation du milieu naturel. Il marque aussi la volonté du Port autonome de Paris d’aménager, réhabiliter et exploiter ses ports dans un souci d’exemplarité environnementale.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 14 Novembre 2008

C'est le titre d'un article du Parisien 92 de ce matin.
Issy et Boulogne vont se marier, tout est dit en quelques mots. Voilà à quoi se résume l'intercommunalité, l'union de deux communes.
On apprend dans l'article que le mariage sera officialisé en mairie de Sèvres le 27 novembre prochain.
A-t-on consulté les 235.000 habitants de Vanves, Issy, Meudon, Chaville, Ville d'Avray, Sèvres, Boulogne ?
A-t-on consulté les élus municipaux ?
La réponse est non.

Bien entendu, l'intercommunalité existante entre Sèvres et Boulogne est une aberration. Ce n'est pas une nouveauté que de le dire. Cette interco s'est montée uniquement pour profiter de quelques deniers supplémentaires de l'Etat et échapper à la solidarité régionale en matière de péréquation. Boulogne ne reverse plus une partie du Fonds de Solidarité Régional d'Ile-de-France grâce à la création de l'interco "Val de Seine".
Aubaine financière depuis le début, la communauté d'agglomération du Val de Seine n'a servi à rien : aucun projet commun hormis une passerelle entre l'Ile Seguin et Sèvres qui n'a pas vu le jour et dont le coût a explosé au fil des ans. FKM et Fourcade l'avaient d'ailleurs annoncé : l'interco ne doit rien changer pour les habitants. belle réussite !

Et pourtant au fur et à mesure, les compétences municipales ont été déléguées au niveau supérieur. Les travaux de voirie par exemple : on les découvre quand le chantier est mis en place, aucune information n'est faite au conseil municipal.
Le conseil d'agglo fonctionne en vase clos, sans lien avec les conseils municipaux et encore moins avec les habitants.
A l'occasion des dernières élections, la majorité a diminué le nombre de représentants des oppositions, résultat : plus aucun élu Vert ne siège. Il est vrai qu'avec Luc Blanchard nous ne représentons qu'un peu plus de 10% des électeurs sévriens, une paille.

Le périmètre de Val de Seine n'était pas pertinent, il n'est pas cohérent avec notre "bassin de vie". Alors que le Schéma de Cohérence Territoriale s'élabore lui dans un périmètre comprenant 11 communes...Mais faire de la vraie intercommunalité dans les Hauts-de-Seine, c'est trop demander à des barons qui tiennent à leur baronnie.

Fourcade hors jeu depuis les municipales, il est temps d'élargir un horizon qui semblait hier encore infranchissable tant les 2 caïmans (Santini et Fourcade) ne pouvaient se trouver dans le même marigot.
Le mauvais climat semble régner entre FKM et Baguet, le nouveau maire de Boulogne. Il serait dangereux de les laisser dans un tête à tête qui pourrait tourner mal...d'autant qu'à ce qu'il paraît, les caisses de Boulogne sont vides.

L'annonce de la fusion des deux intercos faite dans la presse, sans informer les élu/es ni la population, est en soi choquante. Elle laisse augurer de la nouvelle gouvernance qui sera mise en place : aucun projet sauf la mise en commun de la taxe professionnelle et si possible pas d'opposition. Quant au nombre de conseillers municipaux sévriens dans ce dispositif : peut être 2 ?
On se croirait de retour à l'Ancien Régime où les territoires se mariaient en même temps que le prince et la princesse....
Triste, non ?







Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 11 Novembre 2008

Le gouvernement a annoncé la suppression des 3.000 postes qui constituent les Réseaux d'Aide Spécialisés aux Elèves en Difficulté.
Ces postes d'enseignants et de psychologues permettent une aide individualisée et un suivi pour les enfants qui connaissent des difficultés scolaires.
Je vous invite à signer la pétition s'opposant à ces suppressions inadmissibles.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0