Publié le 30 Mai 2009

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 28 Mai 2009


L'indépendance de la justice
envoyé par EuropeEcologie. - L'info internationale vidéo.


Cette vidéo en réponse aux propos scandaleux de Patrick Devedjian : "
Quand je pense que cette femme passionnée et si peu objective a été juge et qu’on pouvait tomber sous ses foudres, c’est angoissant. Et, finalement, que le président de la République propose de supprimer le juge d’instruction, quand je regarde Eva Joly, je le comprends mieux”

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 27 Mai 2009

Communiqué de presse du groupe Verts au Conseil Régional d'Ile de France - 27 mai 2009


Les administrateurs Verts du STIF* ont défendu aujourd’hui en Conseil d’administration un amendement pour permettre l’utilisation du ticket t+ dans la navette Voguéo, au lieu du tarif actuel de 3 euros.

 

La navette Voguéo, en expérimentation aujourd’hui sur l’Est du bief parisien, entre Gare d’Austerlitz et Maisons-Alfort, est un projet soutenu et porté par la Vice-Présidente du Port Autonome de Paris, Catherine Candelier, conseillère régionale Verte.

 

Pour les Verts, permettre son utilisation avec le ticket t+ renforcerait son attractivité et son intégration au système global de transports franciliens.

 

L’amendement n’a pas été adopté et les Verts le regrettent. Mais ils ont obtenu le lancement d’un groupe de travail sur Voguéo pour développer ce service de transports.

 

Les Verts, à cette occasion, ont rappelé leur attachement à l’extension de Voguéo à l’Ouest, et à la mise en place d’un service entre Saint-Denis et la Défense.

 

 

*Les élus Verts au STIF

Alain Amédro est président de la commission Investissements et suivi du contrat de Projets

Jean-Pierre Girault est président de la commission Transports au Conseil régional

 

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 27 Mai 2009

Une raison de plus pour voter Europe Ecologie : la seule formation à demander le retour au vote papier !

Communiqué à la presse 27 mai 2009

Le 7 juin prochain, en France, environ un million d’électeurs seront contraints d’utiliser des ordinateurs de vote. Ces machines à voter ont été abandonnées par l’Irlande et par l’Allemagne pour défaut de fiabilité.

Le ministère de l’Intérieur a agréé ces machines, sans aucune contre expertise et sans débat démocratique. Le code de traitement des machines est secret et il n’existe aucun moyen de recomptage.

Le nombre élevé de listes présentes lors des élections du 7 juin (notamment en Ile-de- France) ne permettra pas en outre leur présentation intégrale sur les interfaces des machines, sauf à les rendre totalement illisibles pour les électeurs. Ce défaut de présentation représente une rupture d’égalité.
Europe Ecologie demande donc à l’Etat français de faire en sorte que le scrutin européen puisse se dérouler sans rupture d’égalité et en toute transparence en imposant le retour au vote papier sur l’ensemble du territoire.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 23 Mai 2009




















Voici mon intervention lors du Conseil municipal du 18 mai.

Le plan régional de la qualité de l’air est un long travail de concertation mené par le Conseil Régional.

 

Cette élaboration confirme que l’amélioration de la qualité de l’air représente un véritable enjeu sanitaire, environnemental, économique et social.

Sur le plan sanitaire, par exemple, en ramenant la moyenne annuelle des niveaux de particules PM2.5 à 10 microgrammes/m3, on éviterait mille décès par an sur Paris et la proche couronne.

Cette élaboration permet également de faire un point sur les dépassements d’objectifs de qualité de l’air. Les niveaux moyens d’ozone ont presque doublé en quinze ans, 31% de la population francilienne sont exposés à des dépassements concernant le dioxyde d’azote, à proximité des grands axes de circulation.

Depuis le début de l’année, nous avons connu 7 alertes concernant les émissions de particules fines. Comme l’indique le PRQA, le trafic routier est le premier responsable de la pollution atmosphérique : 53% des émissions d’oxydes d’azote, 29% des particules.

 

Les recommandations contenues dans le PRQA souhaitent donc s’attaquer aux causes de la dégradation de la qualité de l’air.
-  limitation de l’étalement urbain, confortement du polycentrisme, densification des espaces urbains – en particulier à proximité des gares
-  préservation des espaces agricoles
-  maîtrise de l’énergie et développement des énergies renouvelables
-  en matière de transport, le PRQA recommande la limitation du trafic routier pour maîtriser les flux impactant la zone dense

 

 

Il est à noter que le PRQA a été élaboré dans un souci de cohérence avec le SDRIF voté par la région en septembre 2008. Le groupe Verts se félicite donc que la ville de Sèvres s’inscrive favorablement dans ce plan régional.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 19 Mai 2009

Cette séance s’est ouverte sur un large débat autour du Grand Paris. En réaction au discours de Nicolas Sarkozy (mercredi 29 avril), la plupart des groupes de la majorité ont posé une question orale au Président Jean-Paul Huchon, exprimant leurs réserves sur ce sujet. Ce dernier a répondu en affirmant la volonté de la Région de promouvoir les valeurs formulées dans le SDRIF et de réagir vite, par la mise en route de plusieurs projets du Plan de mobilisation transport. Plusieurs rapports ont ensuite était adoptés, dont celui permettant la création du « Laboratoire Paris Région Innovation ». La séance s’est conclue sur les traditionnels vœux des groupes politiques. Là encore, les Verts se sont distingués en étant les seuls à voter contre le vœu du groupe de la Majorité présidentielle portant sur la relance de la filière automobile.

Un sujet vous intéresse particulièrement ? Pour lire les interventions et aller plus loin, rendez-vous sur : www.verts-regionidf.net/ et retrouvez en ligne l’Ecorégion n°11 sur : http://www.verts-regionidf.net/spip...

Grand Paris, grande perplexité Ce mercredi 6 mai, il incombait aux Verts d’ouvrir les débats. C’est donc Jean-Vincent Placé qui le premier a posé une question d’actualité au Président Huchon, lui faisant part de ses interrogations sur le devenir de la Région Ile-de-France. Qu’en est-il de la participation réelle de l’Etat dans le financement du Plan de mobilisation transport mis en œuvre par la Région ? N’est-il pas possible de demander des explications au Conseil d’Etat sur le fait que l’Etat ne lui ait toujours pas transmis le SDRIF, pourtant voté par le Conseil régional depuis plus de six mois ? Comment sera-t-il possible de concilier le plan de mobilisation régional avec les annonces du Président de la République, qui ne semblent pas aller dans le sens d’une métropole « soutenable » ? Autant de questions auxquelles le Président Huchon a longuement répondu en affirmant sa volonté de faire rapidement valider le SDRIF, et de venir rapidement et concrètement en aide aux Francilien/nes qui luttent chaque jour pour se déplacer dans les transports en commun, en mettant en oeuvre une série de mesures ciblées (prolongement d’Eole, de la ligne 14 pour désengorger la 13, rénovation des RER et augmentation de leur fréquence…).

Financer les déplacements des personnes les plus modestes Le conseil régional a décidé, en 2006, de financer la totalité de la tarification sociale mise en œuvre par le STIF. Avec l’adoption de la loi du 1er avril 2008 généralisant le Revenu de Solidarité Active, le STIF et la Région ont dû adapter leur dispositif. Ainsi, à compter du 1er juin 2009, la gratuité sera ouverte aux allocataires du RSA, sous conditions de ressources fixées par le STIF, ainsi qu’aux personnes bénéficiaires à la fois de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique) et de la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire).

Permettre aux jeunes de se déplacer en toute liberté Face au succès du dispositif, une nouvelle convention triennale a été adoptée entre le STIF et la Région pour le financement des cartes Imagine’ R destinées aux étudiant/es, et le dézonage permis les week-ends et pendant les vacances scolaires. Grâce à un amendement déposé par les Verts et défendu par Hélène Lipietz et un engagement du Président de solliciter le STIF, une étude devrait être menée en vue d’étudier la possibilité d’obtenir le forfait Imagine’ R sur un passe ‘Navigo découverte’, dont les possesseurs ne sont pas inscrits dans le fichier clients respectant ainsi leur anonymat.

Adoption du premier Plan régional d’élimination des déchats ménagers et assimilés (Predma) Le Conseil régional a adopté le projet de Plan Régional d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés, le Predma, avant sa mise à l’enquête publique, qui débutera début juin et durera un mois et demi. Il s’agit d’une nouvelle compétence régionale spécifique à l’Ile de France. Le projet soumis au vote a étudié trois scenarii et a opté pour un scénario 2, moins volontariste que le scénario 3, se limitant aux objectifs déjà définis dans le Grenelle de l’environnement. Les Verts, se voulant plus ambitieux et à la hauteur des enjeux qui se jouent dans de tels secteurs, ont déposé un amendement visant à passer au scénario 3. N’ayant pas été adopté, le groupe s’est abstenu.

Soutien renforcé aux artisans franciliens L’artisanat traverse une double crise. Il est d’abord frappé de plein fouet par la crise économique qui ébranle l’ensemble de l’économie, mais plus que d’autres secteurs, il subit une crise démographique. Près d’un quart des chefs d’entreprise ont plus de 55 ans. De nouvelles aides viennent donc d’être adoptées pour améliorer, en liaison avec la chambre des métiers, la transmission et la reprise des entreprises. Objectifs : faciliter l’accès aux financements à court terme (trésorerie et garantie de découverts), permettre la modernisation des entreprises artisanales des territoires prioritaires, promouvoir l’usage des NTIC et encourager à s’engager dans international. Autant de mesures qui viennent compléter celles déjà en vigueur, comme les garanties d’emprunts ou l’accès aux aides directes, comme le dispositif PM’UP.

Une nouvelle politique régionale de l’insertion par l’activité économique L’Insertion par l’Activité économique est un des piliers de l’Economie sociale et solidaire, que les Verts défendent avec force depuis sa création. Elle offre une réelle opportunité d’accès à l’emploi pour des femmes et des hommes qui en sont durablement éloignés. En séance, deux vice-présidents, Daniel Brunel et la Verte Francine Bavay, ont conjointement présenté un rapport visant à clarifier et à renforcer tous les dispositifs que la Région propose dans le cadre de l’Insertion par l’activité économique. Au delà de sa nécessaire ambition, deux aspects du rapport sont particulièrement intéressants : la mise en place de bonifications environnementales supplémentaires, et l’inscription dans le rapport de l’exemplarité de l’institution régionale.

Naissance du “Laboratoire Paris Région Innovation” Cette nouvelle association a pour vocation de faire sortir l’innovation des centres de recherche en donnant la possibilité aux laboratoires comme aux entreprises de tester « grandeur nature » leurs projets dans l’espace public. Il permettra non seulement de stimuler, d’aider, d’accélérer le processus d‘innovation, mais aussi de faire connaître au grand public et aux entrepreneur/es la vitalité du territoire francilien. Créé en partenariat avec la Ville de Paris, et porté au Conseil régional par le vice-président Vert Marc Lipinski, il est destiné à regrouper largement les communes et départements franciliens, pour les faire bénéficier des retombées d’image et économiques qui peuvent découler de ces expérimentations.

Soutien à la filière automobile : les Verts prennent leurs responsabilités La séance s’est traditionnellement achevée par les votes de deux vœux. Le premier, porté par le groupe de la Majorité présidentielle, demandait à la Région d’adopter au plus vite un Plan de soutien à la filière automobile en Ile-de-France. Or, le vice-président Daniel Brunel s’était déjà engagé en Commission permanente à présenter un tel plan lors de la prochaine plénière du mois de juin. Les Verts ont donc considéré ce vœu comme nul et non-avenu, prenant leur responsabilité et votant seuls contre cette manœuvre politicienne. Il ne s’agissait en effet que d’orchestrer une communication présentant la droite comme à l’origine du futur plan régional de soutien à la filière auto. Répondant à ce vœu, Marie-Pierre Digard en a profité pour faire des propositions sur ce que pourrait contenir le futur plan régional, comme la prise en compte du nouvel enjeu de la « méca-tronique », la reconversion des salarié/es victimes des bouleversements du secteur, l’engagement par les constructeurs de tout mettre en œuvre pour parvenir le plus rapidement possible à la voiture propre de demain, l’exclusion des projets de Grand Prix de Formule 1, et d’autres encore. 


Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 13 Mai 2009

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 11 Mai 2009

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 10 Mai 2009

Pour une fois, je fais un petit copier-coller d'une excellente chronique du Monde...




















Cher M. Borloo, chère Mme Jouanno,

J'ai le regret de vous informer du mauvais comportement de votre petit Nicolas en classe d'environnement. Même si ce garçon recouvre ses insuffisances d'un incontestable bagout, ses devoirs manifestent un manque d'intérêt réel pour la matière que nous essayons de lui enseigner avec une ténacité impavide.

J'ai encore dû noter sévèrement son exposé du 29 avril. Nicolas avait choisi de traiter du Grand Paris. Il s'agissait de définir l'avenir de l'agglomération parisienne.

Je passerai sur l'aspect ampoulé de sa péroraison : de s'être fait rabrouer en classe de français pour s'être moqué d'une oeuvre qu'il ignorait, La Princesse de Clèves, le pousse à parsemer ses propos de mots à majuscule ("le Vrai, le Beau, le Grand... Il manque le Juste") aussi naturels qu'une brosse à dents chez une poule pondeuse. Quant aux lieux communs, je crains en les citant de vous procurer un sentiment de honte. Tenez : "La ville est faite pour l'Homme (avec majuscule !) et non l'Homme pour la ville." Molière en rit encore.

Mais l'essentiel est ailleurs.

Confondant "développement durable" et "croissance durable", énumérant une litanie de "défi de l'après-Kyoto", "corridors naturels", "trames vertes", "agriculture de proximité", votre petit a tenté de donner une coloration écologique à son propos. Mais tout son exposé conduisait en fait à couvrir de constructions les espaces vides de l'Ile-de-France. Il ne pense qu'à s'affranchir des règles édictées pour réfréner l'avidité spéculative et protéger l'environnement. Ainsi affirme-t-il tout de go que "le problème, c'est la réglementation" et propose de manière parfaitement irresponsable de "rendre constructibles les zones inondables" ou d'"utiliser les interstices"
- qui sont souvent des zones de protection sonore ou végétale.

L'élève ouvre aussi la porte aux "partenariats public-privé" dont l'expérience montre qu'ils prospèrent au détriment de l'intérêt commun - mais favorisent de juteux bénéfices, bien privés, eux.

Le plus inquiétant est que le garçon n'a tenu aucun compte des travaux de ses camarades : dans de précédents exposés, ceux-ci avaient mis au point le Schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF), qui a su allier de manière plus innovante les exigences de logement social, de maintien des terres agricoles et de transport. Ce SDRIF, au nom certes barbare, a été élaboré dans une réelle concertation entre de multiples instances. Or que prétend Nicolas ? Balayer cela et voter une loi d'urgence pour accélérer une infrastructure de transport décidé par lui seul. Auraient ensuite lieu des "états généraux", supposés entériner ce qui aura été imposé ! Votre protégé, chers M. Borloo et Mme Jouanno, fait bon compte de la démocratie.

Je vous serais donc reconnaissant de bien vouloir chapitrer le petit Nicolas afin qu'il s'amende.

Signé : Blork, du Collège Magnifique.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 5 Mai 2009



J'ai eu le grand bonheur de participer aujourd'hui à l'inauguration de la ruche du lycée Jean-Pierre Vernant. Ce projet a pu naître grâce à des élèves de 1ère qui ont étudié les abeilles dans le cadre de leur TPE. Ils ont contacté l'association AMOP qui s'est montrée intéressée par l'implantation d'une ruche.

Il y a un an, le Conseil Régional signait la charte Abeille sentinelle de l'environnement et installait des ruches dans ses jardins, en plein coeur de Paris. Une façon d'alerter l'opinion sur les menaces qui pèsent sur les abeilles, espèce pourtant indispensable à la préservation de la biodiversité !
C'est ce que nous ont rappelé de façon très intelligente les élèves porteurs du projet.

Ruche +jardin, l'idée m'était rapidement venue ! Grâce au travail des élèves et de l'AMOP, le Conseil d'Administration du lycée a accepté à l'unanimité d'accueillir une nouvelle population plutôt industrieuse.
L'association Espaces qui entretient le jardin pédagogique, scientifique et solidaire du lycée a réalisé des clôtures et préparé le terrain pour accueillir les abeilles.

Il ne reste plus qu'à trouver un nom à la production de miel ! Les élèves sont à nouveau mis à contribution et je ne doute pas un instant de leur potentiel créatif !
Rendez-vous à la fin de l'été pour la première récolte....j'ai suggéré à l'apicultrice qui prendra soin de la ruche de donner du miel au cuisinier du lycée pour un repas spécial.


Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0