Publié le 29 Mars 2009





















Commençons par la RD7, cette voie qui longe la Seine entre Sèvres et le périphérique.
Depuis des années, le Conseil Général ne souhaite qu'une chose : y faire passer le plus de voitures possible. A plusieurs reprises l'action des Verts et des associations de protection de l'environnement a réussi à faire capoter le dossier (n'en déplaise à Benoît 16).
Nous sommes au coeur d'un possible autrement. D'un aménagement qui pourrait respecter enfin les riverains et l'environnement. Apaiser la circulation, diminuer le risque d'accidents, rendre la Seine aux habitants...
Et bien non. Le CG a décidé de lancer cette semaine l'enquête publique pour élargir l'ensemble du parcours à 2*2 voies, transformant ainsi la RD 7 en autoroute urbaine. Pariant sur un avenir automobile, Devedjian et consors se moquent du développement durable, des poumons des riverains.
Ils sont donc prêts à investir 200 millions d'euros pour faire du bitume, comme à l'ère pompidolienne où il fallait adapter la ville à la voiture. Le projet d'élargissement est enrobé d'un soi disant aménagement des berges de Seine, dont il paraît que le CG lui-même vient de se rendre compte de la nullité. Parions qu'on n'aura aucun souci à trouver l'argent pour élargir la voirie, mais que pour les berges...



Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) des Coteaux et du Val de Seine était jeudi soir au menu du conseil municipal de Sèvres. Le rapport de présentation nous rappelait que Sèvres était situé entre 30 et 170 m NGF, mais oubliait totalement de nous informer que le SCOT ne propose d'atteindre les 20% de logements sociaux que d'ici 2020. Il omettait également de nous indiquer la poursuite de la fuite en avant dans la construction de milliers de m2 de bureaux dans un secteur où le déficit de logements (sociaux ou pas) entraîne déjà des déplacements domicile-travail beaucoup trop importants.
Je relève les perles du maire qui affirme que les documents d'urbanisme ne sont pas là pour faire du développement durable. Et que les gens ne cherchent pas spécialement à habiter à proximiter de leur lieu de travail.
Le mur n'est pas loin et l'UMP klaxonne bruyamment en nous entraînant dans une philosophie d'aménagement totalement dévastatrice.

Le projet de transports de Christian Blanc est dans la même veine. Un métro automatique souterrain de 130 kms de long, 20 milliards d'euros en partenariat public-privé. Un tracé qui pense d'abord à relier les aéroports avec des pôles type La Défense ou Plateau de Saclay. Le président de la République s'apprête à rendre public ce plan monstrueux.
L'urgence en matière de transports en commun dans notre région réside dans la modernisation des RER, des lignes existantes et dans la mise en oeuvre de nouvelles infrastructures là où se trouve la population, pas dans un projet pharaonique !
Qui va leur expliquer que les partenariats publics-privés ça ne marche pas et que ça coûte très cher pour le contribuable ?

Ces trois projets sont de la même veine, ils parient sur une croissance censée bénéficier à tous, sans se préoccuper du quotidien, de l'environnement et des déséquilibres territoriaux. On a vu le résultat !

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 27 Mars 2009

On vous l'avait prédit, on ne s'était pas trompés !

Le Conseil Municipal d'hier soir a décidé d'augmenter les taux d'imposition locaux de 9%.
Tout le monde le fait, alors, pourquoi pas Sèvres ?
Lancinante question, restée sans réponse : pour quoi faire ??
Surtout lorsque l'on s'aperçoit qu'en fin d'année, nous aurons un excédent d'un million d'euros !
Voici mon intervention :

"L’augmentation des taux d’imposition nous avait été annoncée lors de la séance budgétaire. Nous n’en sommes donc pas surpris. Et vous ne serez pas surpris non plus que votre opposition n’approuve pas cette hausse de fiscalité, puisque nous nous sommes prononcés contre le budget.

 

Vous proposez une augmentation de 9% des taux. Il s’agit en fait d’une augmentation de 10% puisque la loi de finances a augmenté les bases d’environ 1% déjà. Ce qui reviendra, car c’est ce qui intéresse les Sévriens et Sévriennes à une augmentation de 45 à 60 euros. Je ne résiste pas à vous rappeler, avant que vous ne le fassiez sans préciser les chiffres, que l’augmentation des taux régionaux il y a quelques années a représenté en moyenne 8 euros pour les Franciliens qui sont propriétaires d’un bien immobilier ou qui sont assujettis à la TP. Je vous évite ainsi de dénoncer à nouveau le matraquage fiscal régional, sept fois moins élevé que ce qui est proposé ce soir !

Cette augmentation locale est accompagnée d’autres augmentations décidées  par le Conseil Général : + 4%.

Le Président de la République a déclaré ne pas vouloir être le président de la hausse d’impôts, les Sévriens et Sévriennes apprécieront à leur juste valeur les décisions prises aujourd’hui en faveur de leur pouvoir d’achat !

 

En commission finances, il nous a été annoncé que la DGF connaitrait une légère augmentation de 160.000 euros, dûe à la hausse du nombre d’habitants. Le point suivant de l’ordre du jour du conseil est l’attribution anticipée du FCTVA 2008. Il représentera entre 700 et 800.000 euros. En fin d’année, contrairement à ce qu’indique le rapport de présentation, le budget supplémentaire n’aura donc pas à faire face à un déficit, mais au contraire à un excédent de près d’un million d’euros. C'est-à-dire, à quelques choses près, exactement l’augmentation de la fiscalité.

Les Verts sont favorables à l’impôt. Il ne s’agit donc pas d’une posture de principe ce soir, pour dire que nous sommes à jamais hostiles à toute hausse de la fiscalité. Encore faut-il que cette hausse d’impôts réponde à une amélioration réelle du service public rendu.

Mais pourquoi augmenter les impôts des Sévriens et des Sévriennes aujourd’hui ? Pour réaliser votre budget sans aucun doute, me répondrez-vous. Je ne vais pas revenir trop longuement sur le contenu de ce budget, mais je me permets de rappeler que pour ce qui nous concerne, il ne prépare pas assez l’avenir. Nous reconstruisons l’école Croix-Bosset, nous continuons difficilement la rénovation de l’Hôtel de Ville, mais rien sur les autres bâtiments communaux (la piscine par exemple) rien pour investir dans les économies d’énergie. Rien non plus pour améliorer les services à la population, puisque par exemple vous allez diminuer le service de l’agence municipale et postale des Bruyères."




Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 22 Mars 2009

Oups, oups....

J'ai totalement oublié de vous dire que Jean-Luc Torre a débuté sa course à la rame entre St Louis du Sénégal et Cayenne il y a 15 jours...Impardonnable que je suis !

Pour vous remettre en mémoire cette fabuleuse aventure, j'avais écrit un article il y a quelques mois.

Actuellement, Jean-Luc est 7ème de la course, il vogue à 2,2 noeuds, en plein océan Atlantique. Il a l'air d'aller bien, d'après sa dernière vacation en ligne sur le site de la course.
Après avoir vraiment galéré pour cause de vent contraire, il semblerait que les bateaux avancent un peu mieux.
La course de Jean-Luc est suivie par une classe de CM2 de l'école Croix-Bosset qui l'appelle toutes les semaines pour prendre des nouvelles.

La suite dans quelques jours !
(continue de ramer Jean-Luc, tu te rapproches du but...)

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 22 Mars 2009

Communiqué des Jeunes Verts



Les Jeunes Verts organisaient ce matin, sur le parvis de Notre Dame de Paris, une distribution de préservatifs accompagnés de tracts expliquant la vérité sur les chiffres de la propagation du VIH en réaction aux propos récents du pape.

Bien qu'utilisant un mode d'action non-violent, ils ont eu la surprise de découvrir que leur venue avait été anticipée par un groupe de militants, visiblement affiliés à l'extrême droite, décidés à empêcher la diffusion d'information dans le cadre des journées Sidaction.

Suite aux heurts qui ont alors eu lieu, deux militants des Jeunes Verts ont dû être conduits aux urgences, pour ressortir dans l'après-midi. Deux plaintes ont donc été déposées suite à ces violences.

Les Jeunes Verts soulignent que l'agression collective qu'ils ont subi, de la part d'une bande organisée, visait à les intimider de manière à les dissuader de continuer à servir la cause, pourtant d'intérêt général, de la lutte contre le sida.

Si certains ne l'entendent pas de cette manière, Les Jeunes Verts continueront la lutte non violente, qui se prolonge désormais en justice pour Grégoire et Pierre, ainsi que pour la fédération des Jeunes Verts.


Cyrielle Chatelain et Rémi Guerber

Secrétaires fédéraux des Jeunes Verts

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 22 Mars 2009



Affaire Hamon : la donation était régulière


La juge d’instruction versaillaise en charge du dossier Hamon va devoir poursuivre ses investigations. C’est ce qu’a ordonné hier la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles.
L’affaire Hamon touche à cette fondation d’art contemporain qui devait être montée au début des années 2000 sur l’île Saint-Germain par un syndicat mixte composé de la ville d’Issy et du conseil général, à qui le collectionneur Jean Hamon léguait 192 oeuvres.
Le projet n’a jamais vu le jour, mais il a malgré tout englouti des milliers d’euros. Et conduit plusieurs personnalités dans le bureau de la juge d’instruction André Santini, Charles Pasqua, Bernard Bled, Jean Hamon… Alors que la magistrate avait bouclé ses investigations à l’automne dernier, le procureur de Versailles lui a demandé un complément d’enquête. Refus de la juge, qui estimait avoir terminé son travail. Et appel du procureur, qui tenait à de nouvelles investigations.

« Sur la voie d’un non-lieu »

La chambre de l’instruction, qui était chargée de trancher ce différend, a décidé hier que l’instruction devait se poursuivre. Elle a demandé à la juge de déceler « l’élément intentionnel de l’infraction de détournement de fonds publics », délit reproché à MM. Pasqua et Santini notamment. Mais surtout, les magistrats de la cour d’appel disent formellement que la donation Hamon, c’est-à-dire le contrat qui lie le collectionneur Jean Hamon et le syndicat mixte prévoyant notamment que la collectivité paye les frais de gardiennage des oeuvres, en attendant que le musée voie le jour est tout à fait réglementaire. Et que, « en conséquence, les paiements effectués dans le strict respect de la donation avec charges ne peuvent (…) caractériser un détournement de fonds ».
Ce qui réduit assez substantiellement l’affaire. Une décision de justice civile, en janvier 2007, avait déjà dit la validité de cette donation. « Mais c’est la première fois, et c’est un tournant dans ce dossier, que le juge pénal explique que cette donation était régulière et que, donc, les paiements l’étaient aussi », réagit M e Grégoire Lafarge, avocat d’André Santini, qui se félicite de cette « excellente décision ». « Si la juge ne démontre pas qu’il y avait une intention de détourner des fonds, il n’y a pas de dossier. » Du côté de Jean Hamon, le commentaire est encore plus tranché : « Il n’y a plus d’affaire, appuie son conseil, M e Philippe Guméry. La piste des malversations était complètement fausse. Cet arrêt dit clairement les choses
: la donation est complètement valide. Tout ce qui a été payé en application de cette convention était complètement légal. » Après six années d’instruction, le dossier Hamon serait, aux yeux de l’avocat, « sur la voie d’un non-lieu ».


Le Parisien 21 mars 2009

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 18 Mars 2009




Je suis de la génération de celles et ceux qui se sont pris le SIDA sur la tête, juste au sortir de l'adolescence. De celles et ceux qui ont perdu des ami/es dans cette maladie. De celles et ceux qui ont dû supporter des années de bêtises sur la transmission du virus. Je me rappelle d'un idiot traitant les manifestants anti Devaquet en 87 de "sidaïques mentaux". Je me souviens de ces longues années où le SIDA était une maladie destinée aux homos, aux drogués, aux étrangers. De ces années de plomb, de ce plomb qui a tué des millions de gens.

Le SIDA tue toujours et encore.
Quand le pape déclare que " l'on ne peut pas régler le problème du sida avec la distribution de préservatifs" mais qu'"au contraire [leur] utilisation aggrave le problème", ce sont des millions de gens qu'il condamne à mort.

Le Sidaction, c'est entre le 20 et le 22 mars, demain presque.

http://2009.sidaction.org/ewb_pages/l/le-sidaction.php



Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 16 Mars 2009

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0

Publié le 15 Mars 2009

Lors de sa prochaine séance, le 27 mars, la majorité du Conseil Général décidera de lancer une enquête publique pour élargir la RD7 à deux fois deux voies sur l'ensemble de son parcours.
L'UMP a donc choisi de créer une véritable autoroute urbaine en bords de Seine.
Pourtant, lors de la concertation préalable, la majorité des avis ont été exprimés en faveur d'une solution deux fois une voie et demie avec giratoires.
Le collectif des 19 associations de protection de l'environnement et de riverains avait porté cette solution en prenant appui sur des aménagements réalisés dans d'autres communes (et qui fonctionnent !). L'expérimentation d'un giratoire " à la nantaise" au carrefour Vaugirard a été une totale réussite : aucun accident, fluidité et apaisement du trafic.
La majorité du Conseil Général passe outre les avis de la population et le bon sens. Comment croire aujourd'hui encore que l'avenir passe par le "tout automobile" ?
Comment être aussi sourd à la crise environnementale, à l'épuisement des réserves de pétrole, et au souhait des riverains d'avoir un accès facilité à la Seine ?
Grenelle, vous avez dit Grenelle ?

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0