Publié le 22 Octobre 2011

Lors du conseil municipal du 20 octobre, j'ai présenté un voeu demandant que le cahier des charges du compteur pas intelligent Linky soit retravaillé pour permettre aux consommateurs d'avoir une réelle possibilité de maîtriser leurs consommations énergétiques.

Malheureusement, la majorité a voté contre ce voeu....

 

Conseil municipal de Sèvres du 20 octobre 2011 Vœu relatif à l’installation de compteurs intelligents d’électricité chez les Sévriens proposé par le groupe des élu/es Europe-Ecologie-Les Verts

Considérant que la Ville de Sèvres est propriétaire de l’ensemble du réseau de distribution d’électricité sur son territoire, y compris les compteurs électriques, et qu’elle en a confié la gestion à ERDF (Électricité Réseau Distribution France) via le Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l’Electricité en Ile-de-France, par le moyen d’une concession,

Considérant l’annonce faite le 28 septembre dernier par le Ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique d’une généralisation des compteurs dits intelligents "linky", dont l’expérimentation avait pourtant soulevé de nombreuses critiques,

Considérant l’absence totale de concertation avec les collectivités locales propriétaires des réseaux, malgré un niveau d’investissement extrêmement élevé (estimé entre 4 et 8 milliards d’euros au total),

Considérant la nécessité d’un accès total, gratuit et instantané des usagers aux données concernant leur consommation d’électricité et l’importance d’un tel système pour qu’ils puissent pleinement maîtriser leurs consommations,

Considérant qu’en l’état, les services gratuits proposés avec ces compteurs ne permettent pas l’assurer la maîtrise de la demande d’énergie, remettant ainsi en question les potentialités des réseaux intelligents pourtant à l’origine même du changement de matériel,

Considérant par ailleurs les impératifs de préservation de la vie privée et de la liberté des citoyens, qui pourraient être mis à mal par un dévoiement de l’utilisation des données collectées sur les habitudes des consommateurs et l’utilisation de leur réseau électrique domestique,

le Conseil Municipal de Sèvres : demande le réexamen du cahier des charges des compteurs avant tout déploiement, pour réellement prendre en compte l’intérêt des usagers, la confidentialité des données et la capacité de maîtrise de l’énergie.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 22 Octobre 2011

BennettPlateau_repas_cantine.jpg

 

 

Chaque année le conseil municipal décide de la tarification des prestations de la ville, notamment des tarifs des cantines. Habituellement, on nous sert une augmentation moyenne de 2%. Et il est vrai que les documents qui nous sont donnés ne nous permettent pas de vérifier ce qu’on nous raconte. Cette année, nous nous sommes plongés dans un travail de vérification...et oh surprise nous constatons que les tarifs de la cantine augmentent de plus de 5% ! alors même qu’on nous redit qu’il ne s’agit que d’une petite augmentation, habituelle...

Malgré plusieurs interventions, tableaux en main, nous n’avons pas réussi à faire dire au maire que oui, cela augmentait bien de 5%. Et le pire, c’est que l’an passé ce fut la même chose !

Bref, si la majorité municipale n’admet pas qu’elle nous ment en conseil, les parents d’élèves, eux, constateront bientôt qu’ils vont payer bien cher le repas.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 22 Octobre 2011

 

Mon intervention au conseil municipal :

 

 

"Merci aux services financiers pour la clarté des présentations du budget supplémentaire.

Ce budget supplémentaire est en grande partie constitué de restes à réaliser de l’exercice 2010. En fonctionnement, en dehors des lignes directement issues de l’exercice précédent, nous avons à décider ce soir de l’affectation d’environ 720.000 euros de dépenses.

Nos premières remarques concernent les dépenses d’énergie et de fluides. Lors du budget primitif 2011, vous nous annonciez presque triomphalement une baisse des lignes budgétaires de 2,1% par rapport au budget primitif de 2010. Cette ligne était donc fixée à 1.376.000 euros. Aujourd’hui nous constatons une augmentation de 2,6% de l’enveloppe allouée, soit à peu près 37.000 euros supplémentaires dédiés à ces consommations. A nouveau notre groupe souhaite attirer votre attention sur les mesures urgentes à prendre en matière d’investissement pour rendre nos bâtiments municipaux plus sobres. Nous notons avec intérêt votre décision d’affecter enfin des budgets pour les audits de performance énergétique, mais nous trouvons que ces audits auraient dû être effectués depuis bien longtemps.

Côtés recettes de fonctionnement, nous notons que la Dotation Globale de Fonctionnement versée par l’Etat aura finalement baissé de 5% entre 2010 et 2011. Cette baisse constatée à Sèvres comme ailleurs vient contrecarrer le discours gouvernemental en matière de relance économique.

Le second poste qui a soulevé notre attention, tant en investissement qu’en fonctionnement, est celui des réserves pour dépenses imprévues. Mettre de côté fin octobre 260.000 euros en fonctionnement et plus de 250.000 euros en investissement nous paraît relever d’une prudence exagérée. Gageons que nous retrouverons ces 500.000 euros dans votre cagnotte du compte administratif 2011.

Sur la partie investissement enfin, nous avons noté à nouveau une importante dépense pour le renouvellement de licences de logiciels. Ce n’est pas la première fois que nous intervenons pour inciter les services municipaux à mettre en place des logiciels libres, déjà expérimentés avec succès dans d’autres collectivités territoriales et qui seraient sources d’économies substantielles.

L’ensemble de ces remarques et questionnements nous conduisent comme pour le budget primitif à ne pas approuver votre proposition de budget supplémentaire. Je vous remercie."

P.-S.

Réponses du maire et de son adjoint aux finances : pas de réponses en fait...

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0