Publié le 30 Septembre 2007

Suite à notre happening dans l'hémicycle du Conseil Régional ce jeudi pour attirer l'attention sur la disparition des abeilles, un certain nombre d'articles de presse :

Environnement Ile-de-France
Le miel, les ogm et les abeilles

Des élus déguisés en abeilles au conseil régional ? C'est ce que prévoyaient les Verts pour appuyer la question sur le sort des abeilles franciliennes qu'ils devaient poser le 27 septembre. Trois jours plus tard, ils pourront enfiler à nouveau leur costume de butineuse à l'occasion d'une manifestation pour la défense de l'abeille et contre les OGM, le 30 septembre à Milly-la-Forêt (91). Le mot d'ordre ? Protester contre un petit champ de maïs transgénique, découvert cet été au coeur du parc naturel régional (PNR) du Gâtinais, célèbre pour son miel. En Ile-de-France, seules deux parcelles de cultures OGM sont référencées. La seconde, dans les Yvelines, est une surface d'expérimentation de 1 500 m2 de la société Serasem, qui fait de la recherche sur les céréales pour des coopératives d'agriculteurs. Selon son directeur, Philippe Hamelin : «Cet essai est parfaitement légal, et nous nous devons d'explorer toutes les techniques, biologiques comme transgéniques.» Il n'empêche. «Je m'inquiète pour la santé de mes abeilles, qui vont butiner ce pollen contenant un insecticide, et pour la qualité de mon miel, qui risque de ne plus être 100%naturel», explique Camille Sergent, une apicultrice voisine. Elle est soutenue par le président du PNR, Jean-Jacques Boussaingault : «Faute de recul scientifique, le parc n'a pas vocation à recevoir des OGM.Sa mission est de sauvegarder la biodiversité.» Discours encore plus musclé des Verts : «Pas de négociation possible», martèle le conseiller régional Jean-Marc Brûlé, qui rappelle que l'Ile-de-France s'est déclarée « Région sans OGM», et exige la suppression de la par celle. Sans quoi la mobilisation, pour l'instant festive, pourrait changer de ton. 
 
Lisa Vaturi
Paris Obs

Et aussi à voir sur France 3 !

La manif c'est aujourd'hui à Milly-la-Forêt.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Presse

Repost0

Publié le 29 Septembre 2007

Le centre d'art contemporain prévu sur l'Ile Seguin fera-t-il les frais des coupes sombres dans le budget du ministère de la Culture ?

C'est en tout cas une possibilité d'après un article du Monde du 27 septembre :

"Et aussi l'incertitude pour quelques gros projets de construction ou d'aménagement, pourtant annoncés. C'est le cas du Centre de création dévolu à l'art contemporain, qui doit voit le jour sur l'île Seguin, à Boulogne-Bilancourt, et de l'aménagement des espaces en friche au Palais de Tokyo, à Paris, qui devrait accueillir des "artistes français confirmés".

"On ne pourra probablement pas faire les deux (en 2008). On a mis un minimum de crédit pour maintenir les équipes", explique-t-on au ministère de la culture. "


Après le fracassant échec de la fondation PInault, y'aura-t-il le fracassant échec du centre d'art contemporain ?

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 29 Septembre 2007

«Quand Mireille Ferri dit, «il faut bloquer la Défense«, [ce qu'elle ne dit pas d'ailleurs, ndlr] je lui dis : ma pauvre fille, c'est d'un ridicule établi, s'amuse Roger Karoutchi.

Extrait du Nouvel Obs Ile-de-France de cette semaine, consacré à la Défense, et dont je vous conseille la lecture.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 27 Septembre 2007

 

Conseil Régional des 27 et 28 Septembre 2007
 
Communication
Grenelle de l’environnement : les priorités de la Région Ile-de-France
 
 
Intervention de Catherine Candelier
 
Monsieur le Président, Monsieur le Vice-Président, cher-e-s collègues,
 
Monsieur Vampouille, je vous le dis, vous faites un travail remarquable !
 
Les Verts et notre majorité n’ont pas attendu la tenue d’un Grenelle de l’environnement pour agir.
  
Nous avons mis en place de nombreux dispositifs.
Des avancées ont été obtenues en matière de biodiversité, d’énergie, de déchets, de circulations douces, de transports en commun.
Côté propositions, le groupe Verts souscrit à l’ensemble des mesures que vous décrivez :
-         Nouvelles ressources pour le développement des transports collectifs (retour du FARIF, modification du Versement Transport, taxation poids lourds)
-      Mesures de lutte contre le bruit (oui, il faut un couvre feu à Roissy). Le lien entre troubles de la santé et bruit est désormais établi par une première étude lancée par la région. Les résultats ont été dévoilés avant-hier.  
-         Dispositions pour lutter contre les effets du dérèglement climatique (adaptation des bâtiments, véhicules propres, formations initiales et professionnelles dans les filières énergétiques…)
-         Demande d’un moratoire sur les OGM, création d’un label « systèmes de culture intégrés »
-       Mise en place d’un réseau d’agences régionales de la biodiversité
 
Face à l’urgence environnementale, il ne suffira pas de mesurettes médiatiques, d’annonces cosmétiques ! Il nous faut agir vite, en profondeur pour éviter le pire. Le dérèglement climatique, la crise énergétique, sont déjà à l’œuvre.
Les solutions ne sont pas à trouver, elles existent déjà. Elles demandent une volonté politique forte et une vraie rupture.
Cette volonté politique, c’est avant tout une véritable indépendance vis-à-vis des lobbys en tout genres, ceux-là même qui, depuis bien longtemps, nous expliquent que leurs solutions sont les meilleures puisqu’elles boostent l’économie.
 
Il y a 15 ans lorsque nous proposions le tri sélectif des déchets : on nous répondait « c’est quelque chose d’irréaliste, ça prend de la place et ça coûte cher, restons en là avec nos incinérateurs qui s’occupent de tout et surtout de la dioxine !
Il y a 10 ans, la pollution de l’air : on nous rétorquait : « vous n’êtes pas des gens sérieux, on ne va tout de même pas rouler en vélo dans Paris ! Le vélo en ville, c’est ringard et dangereux. « 
Les énergies renouvelables : même rengaine « il n’y a pas assez de soleil, pas de vent, gardons notre nucléaire puisqu’il n’est pas dangereux, qu’il est tellement démocratique et transparent… »
Il y a 20 ans encore, les mêmes qui nous expliquaient que le nuage de Tchernobyl s’était miraculeusement arrêté à nos frontières, qu’il n’y avait aucun danger, se transforment aujourd’hui en VRP d’AREVA à la tribune de l’ONU.
 
La lutte  contre l’érosion de la biodiversité : Qui ici se permettait de rire il y a quelques mois lorsque nous mettions en place un programme de recherche sur la tortue de Floride ?
Il est aussi important de s’occuper de l’impact de la tortue de Floride dans notre région que de prôner un aménagement plus respectueux de l’environnement.
 
Pour une fois, les Verts sont d’accord avec Monsieur Jean Syrota, ancien président de la commission de régulation de l’énergie : arrêtons de subventionner immédiatement les agro carburants, c’est un gouffre financier sans aucun intérêt économique. Nous ici, au Conseil Régional, nous avons permis de ne pas gaspiller les fonds publics.
 
8.5 sur 20 c’est la très mauvaise note attribuée par le collectif de l’Alliance au programme du candidat président, il y a peu.
En l’absence de mesures fortes et de ruptures, en l’absence de propositions concrètes, claires, chiffrées et financées, nous ne voyons pas comment cette note peut être améliorée.
 
Que ressort-il des groupes de travail du Grenelle ?
Une absence d’accord sur la politique agricole, sur la politique de l’eau, des déchets
Une absence de mesures significatives en matière de santé-environnement,
Aucune avancée sur une politique de limitation des infrastructures routières, 


Des propositions contradictoires sur les OGM, donnant lieu à des couacs à répétition.
 
Le gouvernement continue et persiste à dire que prolonger l’A12, la Francilienne et l’A16, couvrir la RN13, construire CDG Express, étendre encore et encore la Défense, tout cela c’est « développement durable », et prioritaire pour nos concitoyens.
 
Dans le même temps, le ministre de l’environnement s’en est allé vérifier de lui-même ce que n’importe quel téléspectateur sait déjà : la banquise fond, et les ours blancs sont en voie de disparition.
Au lieu de déclarer qu’il est antisocial que des Franciliens participent financièrement à la construction d’un tramway qui ne passe pas devant leur porte, au lieu d’offrir 15 milliards de cadeaux fiscaux aux plus riches, il serait temps que l’Etat change de braquet, qu’il décide par exemple d’investir massivement dans les transports en commun et les énergies renouvelables.
 
Le groupe Verts en est convaincu : un coup de karcher ne suffira pas à éteindre l’incendie planétaire. Surtout si on continue à l’alimenter à grands coups de pesticides, de nucléaire, d’OGM, d’autoroutes, de projets d’aménagement du territoire issus d’une conception du monde écologiquement irresponsable !
 
Nous ne serons pas de ceux qui à la fin de l’épisode « Nicolas et le Grenelle », s’endormiront gentiment au son d’un marchand de sable présidentiel qui nous dirait « bonne nuit les petits » en nous lançant une poignée de demi mesures.
 
Dans cet hémicycle, nous continuerons à porter notre pierre à la construction de la première eco région d’Europe.
A vos côtés, Monsieur le Président.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 26 Septembre 2007

communiqué à la presse
26 septembre 2007

Le groupe Verts au Conseil régional pose demain une question orale au Président de Région, en début de séance plénière, sur les mesures qu’il entend mettre en œuvre pour enrayer la disparition massive des abeilles en Ile-de-France.
 
Alain Amédro, qui s’exprimera au nom du groupe, proposera quelques pistes :
-         installer une « ruche de bureau » au sein du groupe Verts ;
-         mettre en place de ruches sur des bâtiments de la Région ;
-         faire du miel récolté un objet promotionnel de la Région ;
-         aider la recherche sur les causes de disparition des butineuses ;
-         étendre les ruches de l’Agence des Espaces Verts ;
-         confier une mission à Natureparif, organisme au service de la biodiversité.
 
Les élus Verts seront habillés en jaune et noir demain, couleurs de l’abeille, pour l’ouverture de la séance et distribueront des pots de miel du Gâtinais.
 
Une grande manifestation est organisée dimanche, à partir de 14 heures, à Milly-la-Forêt (Essonne), où une parcelle OGM a été semée, au sein du PNR du Gâtinais, qui fournit le miel le plus consommé de France.
 
IDF: les Verts du Conseil régional font leur miel avec les abeilles
PARIS, 26 sept 2007 (AFP) - Les élus Verts du conseil régional d'Ile-de-France seront habillés de jaune et noir, couleurs de l'abeille, jeudi à la séance du conseil régional, pour attirer l'attention sur les mesures à prendre contre la disparition des abeilles franciliennes. Le conseiller Alain Amédro proposera au conseil d'installer une ruche de bureau au sein du groupe Verts, de mettre en place des ruches sur des bâtiments de la région, d'aider la recherche sur les causes de la disparition des butineuses, précisent les Verts dans un communiqué mercredi. Les Verts distribueront à l'ouverture de la séance des pots de miel du Gâtinais. D'autre part, une grande manifestation est organisée dimanche après-midi à Milly-la-Forêt (Essonne) où une parcelle OGM a été semée au sein du parc national régional du Gâtinais, qui fournit le miel le plus consommé de France. Avec leur idée de ruche dans leurs locaux, les Verts reprennent une initiative de l'union nationale de l'Apiculture française, qui a eu l'idée des ruches en entreprises (une cinquantaine) pour sensibiliser l'opinion publique sur le déclin des abeilles, dont la population aurait chuté de 20%.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0

Publié le 23 Septembre 2007

Branchée sur France Info, j'apprends le décès du Mime Marceau, à l'âge de 84 ans.
Depuis, la radio nous raconte la carrière du mime.

J'avais juste envie de rappeler ici que Marcel Marceau a vécu à Sèvres dans la Maison des Enfants, rue Croix-Bosset.
Cette Maison des Enfants de Sèvres qui, sous couvert d'oeuvres pétinistes, a abrité durant la guerre des enfants juifs et a permis de les sauver.
Et le mime Marceau, Marcel Magel, y a exercé en tant que moniteur de théâtre. Juif, né en 1925, Marcel Magel, a pris le nom de Marceau parce qu'il était recherché par la gestapo. Il a participé à des filières pour sauver des enfants, en les cachant à Sèvres. Son père a été déporté à Auschwitz et y est mort.

Je ne sais pas ce que Marcel Marceau pensait des tests ADN, des quotas d'immigration.

On peut lire des choses sur cette période ici et aussi .

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 21 Septembre 2007

C'est passé hier matin dans le poste, et forcément vous l'avez ratée l'interview

il suffit de cliquer sur le lien et de mettre le son...facile !

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Presse

Repost0

Publié le 17 Septembre 2007

abeille.jpg


Le collectif"Pas d' OGM dans mon Gâtinais » appelle à manifester le dimanche 30 septembre à
Milly la Forêt
 
Suite à l’implantation de culture d' OGM en Ile de France, à Milly-la-Forêt, en plein cœur du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français, lieu d'exploitations bio et de production du miel bien connu,
Le Collectif "PAS D'OGM DANS MON GÂTINAIS", entend préserver un Parc Naturel exempt d' OGM, comme le souhaitent le Conseil Régional d'IdF ; le Conseil Général de l'Essonne ; et la direction du Parc Naturel.
 
Rassemblement à Milly-la-Forêt à 14h, le dimanche 30 sept. 07, et manifestation de protestation contre la politique du fait accompli.
Les participants sont invités à s'habiller en noir et jaune, aux couleurs des abeilles !

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #environnement

Repost0

Publié le 15 Septembre 2007

En début d'année, le Maire de Sèvres m'avait écrit pour que je soutienne la demande de subvention de la ville auprès de la Région afin de rénover le Stade des Fontaines. J'ai regardé le dossier, insisté pour que la problématique du ruissellement de l'eau soit bien prise en compte et demandé aux services de la Région d'instruire.
Quelques semaines plus tard, la subvention était accordée en contre partie d'une gratuité d'usage pour le lycée. Cette contre partie est de règle lorsque la Région aide une commune à construire ou à rénover une installation sportive. Jusqu'alors, le lycée Jean-Pierre Vernant (donc la Région) payait plus de 15.000 euros par an pour utiliser les divers équipements (stade, gymnase, piscine). Aujourd'hui, après d'âpres négociations, nous avons réussi à diviser par deux la facture.
La subvention régionale pour le Stade des Fontaines se monte à 842.500 euros, sur environ 2 millions. Le reste des travaux est subventionné par d'autres partenaires (communauté d'agglo, ministère des sports etc), ce qui permet à la commune de ne payer au final que 650.000 euros sur ses fonds propres.

Je suis donc assez surprise que le Sèvrien dans l'encart "intercommunalité" ne cite comme subventionnaires que l'interco et la commune...
Je viens d'écrire au Maire pour que le fâcheux oubli concernant la Région soit réparé.
A l'approche des élections municipales, il est tentant de faire croire que tout ce qu'il se réalise à Sèvres est dû à l'unique bonne volonté du Maire.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 14 Septembre 2007

D'Ivry à Issy, les différents ports générent un trafic de 3,5 millions de tonnes par an (soit plus de 15% du trafic francilien). Ils permettent de répondre à 60% des besoins de l'Ouest parisien en matière de granulats.

Les Ports Victor et d'Issy-les-Moulineaux sont donc des atouts majeurs pour le trafic fluvial en zone dense de l'agglomération.
Le Port Autonome de Paris, dont je suis vice-présidente, a lancé un vaste plan de requalification et de développement de ses implantations et c'est ainsi qu'après les ports d'Ivry ou de Paris intra-muros, c'est au tour d'Issy et de Victor d'être restructurés.

Un concours de maîtrise d'oeuvre a été lancé et 6 équipes viennent d'être sélectionnées pour présenter un projet en décembre. Je fais partie du jury en représentation de la Région Ile-deFrance. Je reviendrai donc sur ce blog pour vous décrire le projet qui aura été désigné lauréat.

En attendant de connaître le vainqueur, quelques indications sur les grandes lignes de la commande du Port :

- optimiser les capacités d'accueil pour développer le trafic fluvial (actuellement 4 entreprises se partagent l'emprise)
- valoriser l'image portuaire par un aménagement plus respectueux de l'environnement
- intégrer le port dans le contexte urbain.

Le programme comporte la création d'une escale à passagers, l'aménagement d'un port public permettant la manutention de fret, un réamanagement de l'espace public permettant une cohérence de l'ensemble du linéaire. Le tout dans une démarche de qualité environnementale.
L'un des points du programme sur l'espace public est intéressant puisqu'il souligne la volonté d'une mixité des usages (ouverture du port au public d'une partie du site en dehors des périodes d'exploitation).
Les travaux devraient s'élever à environ 8 millions d'euros et être livrés d'ici 2012.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0