sevres

Publié le 21 Janvier 2007

Communiqué à la presse

Paris, le 22 janvier 2007

Fâcheux oubli concernant la Région
 
 
 
 
La Communauté d’agglomération du Val-de-Seine inaugurera le 24 janvier l’extension de la ligne de bus 26 qui relie désormais la gare de la Celle-Saint-Cloud à la ligne 10 du métro (station Boulogne- Pont de St Cloud).
 
La Région Ile-de-France a participé à hauteur de 50% au financement de cette amélioration en permettant notamment l’acquisition de 2 autobus supplémentaires.
 
Catherine Candelier, Conseillère régionale (les Verts) et conseillère municipale de Sèvres, s’étonne que la Région ne soit pas associée formellement à l’inauguration. Elle souligne que sans l’action régionale les améliorations apportées n’auraient pu voir le jour et déplore l’aspect peu républicain de cette cérémonie présidée par les deux maires de la communauté d’agglomération.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 17 Janvier 2007

Sèvres, le 18 janvier 2007
 
COMMUNIQUE
 
 
Dénomination du lycée de Sèvres : hommage à Jean-Pierre Vernant
 
 
Jean-Pierre Vernant, grand résistant, historien et anthropologue spécialiste de la Grèce antique, est décédé à Sèvres le 9 janvier dernier.
 
Catherine Candelier, Conseillère régionale (les Verts), Conseillère municipale de Sèvres, a demandé l’inscription à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration du lycée, où elle siège pour représenter la Région, d’un débat afin de donner le nom de Jean-Pierre Vernant à l’établissement.
 
Une telle dénomination représenterait un très bel hommage à la mémoire de Jean-Pierre Vernant, citoyen sévrien engagé dans de nombreux combats, notamment en faveur de la non-violence et de la paix.
 
La dénomination d’un lycée dépend de la décision du Conseil Régional qui doit recueillir l’avis du conseil d’administration de l’établissement et de la commune. La procédure est donc enclenchée et Catherine Candelier espère qu’elle aboutira favorablement.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 12 Janvier 2007

Traditionnelle cérémonie des voeux du maire au personnel municipal hier soir. Peu d'affluence, il manque des élus que je ne dénoncerai pas. A vrai dire, je ne suis même pas sure que nous ayons été conviés cette année, mais croulant sous mon lot de cartons d'invitations diverses, j'ai peut être égaré celui correspondant à cette cérémonie là.

Le décor cette année, c'est la mouette, la buvette du port et un peu de sable.

La cérémonie débute par le traditionnel discours du secrétaire général. D'habitude, il est enthousiaste, content de ses équipes, fier de contribuer à la politique municipale. Là, le discours est long et il répète à plusieurs reprises qu'il ne voudrait pas dresser un tableau trop sombre de l'activité du personnel, mais bon, il faut bien souligner les dysfonctionnements....enfin, quand même bonne année à tout le monde...

S'ensuit le discours du maire qui débute en disant que le secrétaire général a tout dit. On s'attend donc à ce que ce soit bref, mais non, c'est aussi très long. Les années précédentes, on avait droit à l'enthousiasmante intercommunalité, source de bienfaits et de joies. Ca relevait le niveau, on avait l'impression d'être dans la dynamique...Mais là, non. Tout va mal. Enfin, rien ne va très bien. On a du retard dans l'investissement et c'est la faute au personnel. On arrive pas à recruter, des postes sont vacants depuis des mois. Mais il ne faut pas baisser les bras et s'il le faut on externalisera, car n'est-ce pas, le fait d'augmenter les moyens ne constitue pas la réponse. La solution c'est surtout le décloisonnement. Les services ne se parlent pas entre eux et il va falloir réorganiser tout ça.

Pour faire rire tout le monde, et certainement parce qu'on avait anticipé que les discours ne seraient pas réjouissants, un robot dénommé Arthur était chargé de mettre l'ambiance. Le robot téléguidé sonnait façon alarme anti vol à la fin des discours. Certains ont trouvé que c'était génial, moi j'ai trouvé ça pitoyable....

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 10 Janvier 2007

Voici ma contribution à l'enquête publique concernant le Plan d'Exposition au Bruit de l'héliport d'Issy-les-Moulineaux. L'enquête se termine le 26 janvier prochain, il est donc encore temps d'y participer.
 
 
Catherine CANDELIER
Conseillère régionale
Conseillère municipale de Sèvres
57, rue de Babylone
75007 PARIS
 
à
Monsieur Pierre BARBER
Commissaire Enquêteur
Préfecture de Paris
Direction de l’Urbanisme
50 avenue Daumesnil
75012 PARIS
 
Paris, le 11 janvier 2007
 
 
 
Objet : contribution à l’enquête publique relative au Plan d’Exposition au Bruit (PEB)de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux
 
 
Monsieur le Commissaire enquêteur,
 
Je vous prie de trouver ci-dessous mes remarques relatives à l’enquête publique concernant le PEB de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux.
 
L’héliport d’Issy-les-Moulineaux est situé en zone urbaine dense et produit une gêne sonore importante.
 
Remarques concernant la procédure de révision
 
Conformément au décret 2002-626 du 26/4/2002, le PEB aurait dû être révisé avant le 31 décembre 2005. La révision proposée intervient donc avec plus d’un an de retard au regard des textes réglementaires en vigueur.
 
Au titre de mon mandat de Conseillère régionale d’Ile-de-France, je suis membre suppléante de la commission consultative de l’environnement de l’héliport. Cette commission n’a pas été réunie entre juillet 2004 et avril 2006, alors qu’elle aurait dû justement être le lieu principal d’élaboration du nouveau PEB.
 
Les collectivités locales concernées par l’enquête publique n’ont ensuite eu que quelques semaines pour émettre un avis sur le projet.
 
La procédure de révision me semble donc avoir été traitée avec beaucoup de légèreté par les services compétents de l’Etat.
 
 
Remarques sur les trafics pris en compte
 
La composition des mouvements enregistrés sur l’héliport reflète bien que ce moyen de transport ne répond que de façon très minoritaire à l’intérêt général. En effet, 81% des mouvements proviennent d’un trafic commercial.
 
Le projet de PEB s’appuie sur un trafic de 12.000 mouvements annuels, correspondant au trafic actuellement constaté. Il anticipe par ailleurs, sans donner d’échéances prévisibles, un trafic à moyen terme de 14.000 mouvements puis à long terme de 16.000 mouvements – alors même que le PEB devra être révisé tous les cinq ans.
 
Ces prévisions de hausse de trafic ne sont pas réalistes. En effet, la circulation des hélicoptères a fortement diminué ces quinze dernières années, grâce notamment à des mesures de restrictions réglementaires (interdiction de certains types de vols, plan Vigipirate), mais aussi et surtout grâce à la mobilisation des populations riveraines.
De même, ces prévisions ne sont fondées que sur les données des constructeurs d’hélicoptère, à l’exclusion de toute autre donnée.
 
Enfin, ces prévisions s’appuient sur le fait que la gêne sonore ne serait pas plus importante en cas de trafic plus élevé en arguant de la modernisation du parc utilisé. Là encore, aucune donnée sérieuse ne vient éclairer ce présupposé.
 
Sachant que l’hélicoptère est un moyen de transport fortement consommateur d’énergie, les services de l’Etat devraient tenir compte de la crise énergétique dont nous vivons les prémices et qui ne saurait être un facteur de développement de la circulation aérienne.
 
Par ailleurs, le projet de PEB ne mentionne à aucun moment les vols de transit qui participent pour une large part aux nuisances, puisqu’ils sont chiffrés à environ 5.000 par an.
 
Je rejoins bon nombre d’acteurs concernés pour affirmer que le trafic de l’héliport ne peut connaître une augmentation sans entraîner de fait une multiplication des nuisances pour tous ceux qui sont riverains de l’héliport, mais également pour les populations situées dans les couloirs de circulation.
  
Impact du PEB sur des projets existants :
 
Le projet de PEB pourrait avoir des conséquences sur la possibilité de création d’une aire d’accueil de gens du voyage et sur l’extension de l’hôpital Georges Pompidou. Ces deux projets doivent pouvoir se réaliser dans de bonnes conditions.
Il appartient donc aux services de l’Etat de veiller à ce que le trafic de l’héliport puisse être réduit.
 
 
Conclusion :
 
En l’état actuel du dossier, je me déclare défavorable au projet de PEB soumis à l’enquête publique. Cette plate-forme est actuellement et de façon très majoritaire dédiée à un trafic commercial. Les prévisions de hausse de trafic correspondent à un pur souci de rentabilisation économique qui va à l’inverse du bien être des populations survolées.
L’héliport d’Issy-les-Moulineaux devrait être dédié à des missions de service public.
 
 
            Je vous prie de croire, Monsieur le Commissaire enquêteur, à l’assurance de ma considération distinguée.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 9 Janvier 2007

Durant de nombreuses années, j'ai été voisine de Jean-Pierre Vernant, qui vient de décéder à l'âge de 93 ans à Sèvres. Jean-Pierre Vernant fut un grand resistant et un grand helléniste. C'était un homme engagé qui prenait part de façon discrète à beaucoup de combats pour prôner la lutte contre la violence et qui savait aussi s'impliquer dans la vie locale.

Je souhaitais par ces quelques lignes lui rendre hommage.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0