sevres

Publié le 16 Juillet 2009

Communiqué de presse - 15 juillet 2009

Lors de la commission permanente du 9 juillet dernier, le Conseil régional a voté une subvention pour la reconstruction du gymnase des Cent Gardes à Sèvres. Ce dernier, construit en 1989, fut partiellement détruit par un incendie le 7 novembre 2007.

 

La subvention accordée par le Conseil régional à la ville de Sèvres s’élève à 687 567,50 €, soit 33,76% du montant total des travaux.

 

Ce gymnase sera notamment mis à disposition du lycée Jean-Pierre Vernant à Sèvres. 

 

Catherine Candelier, conseillère régionale, se réjouit de l’aide importante accordée par la Région à la Ville de Sèvres.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 8 Juillet 2009

Mon intervention lors du conseil municipal du 2 juillet au sujet du budget supplémentaire :

Le budget supplémentaire qui nous est présenté aujourd’hui est au final assez maigre. Nous nous félicitons du droit de priorité exercé pour l’acquisition de biens SNCF et de leur revente à un bailleur social, mais cette opération aboutit à un bilan quasi neutre dans le budget. Quel est le bailleur social, quel type et combien de logements va-t-il produire ?

 

Le seul fait marquant de ce BS est le remboursement anticipé du FCTVA pour 1 million 100. Nous le rappelons, ce remboursement anticipé est un coup unique qui ne se reproduira pas l’an prochain. Les opérations d’investissement que vous inscrivez au regard de cette rentrée exceptionnelle semblent toutes urgentes. Tellement urgentes que nous sommes étonnés qu’elles n’aient pas figuré au budget primitif. Je pense notamment aux travaux de sécurité du CTM.

 

Par contre, je m’étonne de l’extrême discrétion de la municipalité concernant le complément de la subvention du Conseil régional de 140.000 euros pour la rénovation du gymnase des Cent Gardes. La subvention régionale se porte au total à 687.567 euros et 50 centimes sur un montant de travaux d’un peu plus de 2 millions.

 

Côté fonctionnement, rien d’exceptionnel non plus. Il s’agit d’ajustements habituels. Par contre je me permets quelques questions concernant l’audit relatif à l’emploi des personnes handicapées. Je sais que Mme Roux Fouillet travaille sur ce sujet de façon sérieuse et pourra peut être répondre à ces quelques questions. Notre collectivité à l’obligation depuis la loi du 10 juillet 87 d’employer 6% de personnes handicapées et depuis 2005 elle est redevable d’une contribution financière au Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées si elle ne rempli pas cette obligation. Quel est le taux actuel d’emploi de personnes handicapées par la ville ? Pourquoi avoir attendu 2009 pour réaliser un audit et cet audit ne pourrait-il pas être effectué en interne ?

 

Pour conclure, je ne rappellerai pas l’ensemble des arguments qui avaient motivé notre vote défavorable lors du BP. Ce budget supplémentaire nous semble arriver bien tôt dans l’année, comme en témoigne votre mise en réserve de près de 400.000 euros pour des dépenses non définies. Nous aurions souhaité que ce budget soit l’occasion de tirer les enseignements du bilan carbone de notre commune et d’accélérer les mesures d’économies d’énergie et de recours aux énergies renouvelables. Ce n’est pas le cas. Nous nous prononcerons donc contre ce budget supplémentaire.

Les non réponses du maire et de ses adjoints :

Aucune indication du nom du bailleur social, du nombre et du type de logements pour l’opération réalisée avec la SNCF !

 

Pour l’audit de 24.000 euros concernant les travailleurs handicapés à la ville : Mme Roux-Fouillet indique que la ville connaît cette obligation depuis uniquement 2005. C’est faux, puisque dès 1987 la loi impose un quota de 6% de personnes handicapées dans les effectifs des collectivités territoriales. Ce n’est que depuis 2005 qu’elles doivent payer "une amende" si elles ne remplissent pas cette obligation ! On apprend qu’il n’y a actuellement que 4 agents déclarés travailleurs handicapés, alors que nous devrions en embaucher 30 pour respecter la loi. On ne saura rien du contenu de l’audit décidé !

 

Quant aux réserves, c’est juste "bien d’en faire". On ne sait pas pourquoi...

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 16 Juin 2009




Serge Abiteboul (mon ami à moi que j'ai) a été installé aujourd'hui sous la Coupole. Il rejoint les 249 membres de cette institution prestigieuse.
Informaticien de renommée mondiale, Serge a été élu par ses pairs à l'Académie grâce à ses travaux de recherche sur les bases de données informatiques.
Son allocution d'aujourd'hui portait sur la gestion de données distributives. L'occasion pour lui de rappeler les enjeux du développement durable et l'existence de la fracture numérique.
Toutes mes félicitations à Serge pour cette fantastique et méritée reconnaissance !

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 12 Juin 2009

Communiqué de presse des Verts 92
12 juin 2009



Communiqué de presse : Héliport d’Issy-les-Moulineaux : non aux vols commerciaux

 

Les mesures annoncées par le Ministre des transports pour réduire les nuisances sonores qui affectent les 200 000 riverains de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux* ne sont que de la poudre aux yeux.

 

Les Verts des Hauts-de-Seine rappellent que plus de 80% des vols d’hélicoptères sont des vols commerciaux.

 Pour réduire les nuisances sonores de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux, il serait bien plus efficace d’interdire tout simplement les vols commerciaux en Ile-de-France et d’autoriser seulement les vols de missions de service public.

De plus, le transport par hélicoptère est l’un des transports les plus polluants qui soit et ne concerne qu’une infime minorité de privilégiés. A l’heure du réchauffement climatique et de la raréfaction des ressources pétrolières, il est urgent de stopper net ce gaspillage inadmissible et scandaleux de ressources.

 

 La solution du Ministre des transports de créer 4 nouvelles « hélistations » en Ile-de-France (Saclay, la Défense, le Bourget, et une implantation non définie à l’Est) n’est pas une réponse durable au problème posé. C’est déplacer le problème en le démultipliant, et une nouvelle fois des zones à très fortes densité de population seront quotidiennement survolées.

 

Les Verts des Hauts-de-Seine rappellent leur opposition catégorique aux vols commerciaux.

 

 

* L’héliport d’Issy les Moulineaux, c’est  entre janvier et avril 2009 : 2 674 décollages/atterissages plus 1657 survols.

Soit un total de mouvements au dessus de nos têtes de 4431 depuis janvier.

 

Contact Presse :

Catherine Candelier

- Conseillère régionale, vice présidente du groupe des élus Verts

- Suppléante à la commission environnement de l'héliport d'Issy

- Contribution à l’EP Héliport :

 

Porte parole des Verts92

Sébastien Scognamiglio

Joëlle Paris




Issy-les-Moulineaux

Le Parisien

Les hommes d’affaires bientôt privés d’héliport

L’héliport d’Issy-les-Moulineaux n’accueillera plus les vols privés en 2011 a annoncé hier le secrétaire d’Etat chargé des Transports. Une victoire pour les riverains.


Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Hier, le secrétaire d’Etat chargé des Transports , Dominique Bussereau, a annoncé son projet de « réduire à la portion congrue » les vols commerciaux sur l’héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux à partir de l’été 2011.
En présence de Philippe Goujon, le maire (UMP) du XVe , et de Jean-François Lamour (député UMP du XV e Sud), il a assuré que l’héliport n’accueillerait plus de vols privés les déplacements d’hommes d’affaires ou de VIP représentent aujourd’hui un tiers des 12 000 vols annuels que « de manière exceptionnelle ». Lors, par exemple, d’événements comme le Salon du Bourget (dont la prochaine édition commence lundi).
> Selon Dominique Bussereau, le trafic commercial sera « rééquilibré » sur quatre nouveaux sites. Une décision approuvée par le ministre de la Défense, Hervé Morin, dont le ministère sera installé à Balard en 2014. « Pour des raisons de sécurité, il ne souhaite pas qu’il y ait trop de survols du Pentagone », a assuré Dominique Bussereau. Tout en précisant qu’il n’était pas question de remettre en cause les vols d’utilité publique (Samu, pompiers, sécurité…)

Des mesures à court terme
Le ministre des Transports a par ailleurs annoncé que plusieurs act ions avaient déjà été engagées pour réduire à court terme les nuisances sonores qui affectent quelque 200 000 riverains à Paris, dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.
Depuis le 16 avril, l’altitude des survols entre la porte de Gentilly et Meudon aurait été relevée de 450 m à 600 m. De nouvelles procédures d’atterrissage et de décollage devraient également être mises en place avant l’été. Enfin, les hélicoptères anciens (donc bruyants) devraient voir leur accès à l’héliport progressivement réduit. 

La vie des riverains va-t-elle vraiment changer ? Claude Dargent, membre (PS) de la commission consultative de l’environnement de l’héliport, s’avoue sceptique. « Si l’Etat n’interdit pas vraiment les vols privés, les hommes d’affaires continueront d’atterrir à Issy-les-Moulineaux », estime-t-il.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 12 Juin 2009

Les différents conseils municipaux et d’agglo des deux intercommunalités Arc de Seine et Val de Seine viennent de décider de leur fusion. Début 2010 donc, nous formerons l’une des plus grandes intercommunalités de la région, avec un peu plus de 300.000 habitants.

Les Verts se sont toujours prononcés pour le fait intercommunal qui permet de gérer à une échelle pertinente de nombreux sujets.

Cependant cette fusion nous interroge à plusieurs titres.

En premier lieu, ce regroupement n’a fait l’objet d’aucun débat citoyen durant les campagnes municipales de l’an passé. Aucun maire n’avait abordé cette thématique, ni même évoqué son souhait de fusion avec le voisin. Comme si l’interco n’était pas un réel sujet pour nos concitoyens.

Ensuite, c’est l’absence de projets concrets de territoire sur de nombreuses thématiques. Se marier, pacser ou fusionner, après tout, n’est-ce pas pour mettre en œuvre quelques projets ensemble ? Nous sommes revenus longuement sur cette absence de projets lors du conseil municipal de Sèvres, mais encore une fois, on nous a répondu que le projet « c’est pour après ». Et pourtant, le document d’accompagnement de la délibération contient un chapitre projet…Nous l’avons lu et relu, nous y avons trouvé qu’il fallait par exemple que les rues de nos communes soient propres, vaste et ambitieux programme !

Comme toujours, l’auto satisfaction règne, puisque nous serions « le seul pôle innovant et performant en France » (sic !), l’idée globale étant de devenir le premier pôle tertiaire de la région, devant la Défense et ses jolies tours ! Pour le logement social, on renvoie aux documents et objectifs existants, très en dessous de ce qu’il serait nécessaire.

Qui gouvernera la future intercommunalité ? Pour la présidence, c’est déjà décidé, le maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, est élu avant les élections. Le conseil d’agglomération sera composé de 84 membres, Sèvres y aura 10 représentants, Boulogne 20. A Val de Seine, nous en avions 15 chacun, il va donc y avoir quelques drames de ce côté-ci de la Seine !

A nouveau, nous avons demandé au maire quelle sera la place des oppositions dans ce conseil d’agglo. La loi Chevènement (merci Jean-Pierre !) ne prévoit en effet aucune obligation de respect de la représentativité des groupes politiques présents au niveau communal. Actuellement, aucun Vert ne siège dans les deux intercos !

Enfin, le nom choisi : Grand Paris Seine Ouest. Quelle imagination ! On avait annoncé le lancement d’un concours auprès de la population pour trouver la dénomination. Finalement, on s’est rendu compte que les citoyens n’avaient aucune bonne idée…(les maires non plus). Il semble qu’une agence de communication ait été consultée (mais, le maire de Sèvres nous a dit que ce n’étaient que de vils ragots rapportés par la presse). Quoi qu’il en soit, nous habiterons donc demain dans une grande chose, pas loin de Paris, en bord de Seine, mais à l’Ouest.

Ce choix est assez significatif de la perception des maires de cette agglo : il ne s’agit pas de créer un territoire auquel la population pourrait s’identifier, non, il s’agit d’indiquer aux investisseurs étrangers que nous jouxtons Paris ! Ce nouvel attrait pour le fait métropolitain mérite d’être souligné, lorsque l’on sait que la droite municipale a refusé le vœu que les Verts ont porté il y a quelques semaines afin que Sèvres adhère au syndicat Paris Métropole…

La coopération, la solidarité avec les autres territoires, semble s’arrêter très vite au « partage » d’un nom.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 8 Juin 2009

Une participation de 50%.

L'UMP réalise 33 %, le PS 12, le Modem 8.

Europe Ecologie réalise à Sèvres le meilleur score des Hauts-de-Seine avec 26% des suffrages. Un très beau succès pour nous et pour celles et ceux qui souhaitent que les questions environnementales, sociales et démocratiques soient au coeur des politiques publiques.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 5 Juin 2009

Comme chaque année, j'ai reçu à la région les délégués des classes de 2nde du lycée Jean-Pierre Vernant.
Occasion de présenter les champs d'action et le fonctionnement du Conseil Régional.
Presque deux heures de questions et d'échanges sur des sujets aussi divers que la cantine bio, le vote d'une délibération, la prolongation des métros, le budget régional...

Pour terminer, je les ai emmenés près de nos ruches, et aucune abeille ne s'est mal comporté !


Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 3 Juin 2009

Voici la photo de ce que vous aurez sous les yeux à Sèvres en ce dimanche électoral !





Illisible ? oui....
La rédaction vous invite bien sûr à appuyer sans hésiter sur la touche 13.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 27 Mai 2009

Une raison de plus pour voter Europe Ecologie : la seule formation à demander le retour au vote papier !

Communiqué à la presse 27 mai 2009

Le 7 juin prochain, en France, environ un million d’électeurs seront contraints d’utiliser des ordinateurs de vote. Ces machines à voter ont été abandonnées par l’Irlande et par l’Allemagne pour défaut de fiabilité.

Le ministère de l’Intérieur a agréé ces machines, sans aucune contre expertise et sans débat démocratique. Le code de traitement des machines est secret et il n’existe aucun moyen de recomptage.

Le nombre élevé de listes présentes lors des élections du 7 juin (notamment en Ile-de- France) ne permettra pas en outre leur présentation intégrale sur les interfaces des machines, sauf à les rendre totalement illisibles pour les électeurs. Ce défaut de présentation représente une rupture d’égalité.
Europe Ecologie demande donc à l’Etat français de faire en sorte que le scrutin européen puisse se dérouler sans rupture d’égalité et en toute transparence en imposant le retour au vote papier sur l’ensemble du territoire.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0

Publié le 23 Mai 2009




















Voici mon intervention lors du Conseil municipal du 18 mai.

Le plan régional de la qualité de l’air est un long travail de concertation mené par le Conseil Régional.

 

Cette élaboration confirme que l’amélioration de la qualité de l’air représente un véritable enjeu sanitaire, environnemental, économique et social.

Sur le plan sanitaire, par exemple, en ramenant la moyenne annuelle des niveaux de particules PM2.5 à 10 microgrammes/m3, on éviterait mille décès par an sur Paris et la proche couronne.

Cette élaboration permet également de faire un point sur les dépassements d’objectifs de qualité de l’air. Les niveaux moyens d’ozone ont presque doublé en quinze ans, 31% de la population francilienne sont exposés à des dépassements concernant le dioxyde d’azote, à proximité des grands axes de circulation.

Depuis le début de l’année, nous avons connu 7 alertes concernant les émissions de particules fines. Comme l’indique le PRQA, le trafic routier est le premier responsable de la pollution atmosphérique : 53% des émissions d’oxydes d’azote, 29% des particules.

 

Les recommandations contenues dans le PRQA souhaitent donc s’attaquer aux causes de la dégradation de la qualité de l’air.
-  limitation de l’étalement urbain, confortement du polycentrisme, densification des espaces urbains – en particulier à proximité des gares
-  préservation des espaces agricoles
-  maîtrise de l’énergie et développement des énergies renouvelables
-  en matière de transport, le PRQA recommande la limitation du trafic routier pour maîtriser les flux impactant la zone dense

 

 

Il est à noter que le PRQA a été élaboré dans un souci de cohérence avec le SDRIF voté par la région en septembre 2008. Le groupe Verts se félicite donc que la ville de Sèvres s’inscrive favorablement dans ce plan régional.

Voir les commentaires

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0