Uji, la ville du thé et du Byodoin

Publié le 29 Décembre 2011

Nous prenons le bus n°100, spécial touristes puisqu'il cause anglais et chinois en expliquant presque tout à chaque arrêt, pour aller à la gare centrale de Kyoto. Puis nous prenons un train pour Uji qui s'arrête dans toutes les stations de la banlieue de Kyoto, ce qui permet de prendre le pouls de la périphérie et de traverser quelques rizières.

 

Uji est célèbre pour deux choses : le temple Byodoin, construit en 1053, et qui figure sur les pièces de 10 yens; et le thé, qui est semble-t-il le meilleur du Japon.

 

aP1100690

 

Nous faisons une agréable promenade en bord de rivière que nous traversons au retour en empruntant l'un des plus vieux ponts du Japon. On explique très souvent au touriste que les ponts, les temples ont été maintes fois ravagés par les incendies, les guerres, les tremblements de terre. Mais toujours reconstruits !

 

On fait une pause thé, dans une petite maison. Cela nous permet de goûter à différents breuvages que nous avons un peu de mal à identifier, il est vrai.

 

aP1100723

 

 

Nous revenons vers l'agitation de Kyoto, pas mécontents du tout de cette pause banlieusarde. Nous passons chez la fleuriste d'à côté, car nous sommes invités à dîner ce soir. Toute la boutique se met à notre service pour composer le bouquet, avec une extrême gentillesse et un réel souci que celui-ci soit réussi.

 

aP1100751

 

d'autres photos encore : https://plus.google.com/u/0/photos/113193842475826389343/albums/5691551416871706577

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article