Lèche-vitrines à Kyoto

Publié le 25 Décembre 2011

En cette veille de Noël, il est grand temps de courir les magasins de centre-ville à la recherche d'une dinde et de marrons afin de fêter dignement. Enfin, je dors un peu normalement.

 

Direction la galerie Teramachi, sorte d'énorme passage parisien, rempli de boutiques (et de temples) en tous genres.

 

aP1100383.JPG

Nous faisons quelques emplettes évidemment toujours utiles, genre souvenirs et petits cadeaux. Il y a foule et frénésie, mais une frénésie toute japonaise, c'est-à-dire disciplinée.

 

Après déjeuner, nous nous rendons à la gare centrale de Kyoto, gare immense où se trouve un centre commercial délirant. Dans une sorte de supermarché, se trouvent des dizaines de stand de bouffe où les queues sont réglementées par un employé. Désolée, pas de photos car vu le monde, je n'ai pas réussi à sortir mon appareil.

 

 

aP1100400.JPG

 

Nous allons prendre l'air à pieds, en passant par la poste centrale, jusqu'à la pagode la plus haute du Japon (55 mètres). Cela nous donne l'occasion de traverser des quartiers périphériques un peu glauques, mais tranquilles.

 

aP1100417.JPG

 

Au retour, nous nous consacrons au achats du dîner de Noël qui consistera en quelques filets de poulets accompagnés de patates. Nous testons une espèce de muscat non alcoolisé de couleur verte.

 

aP1100441.JPG

 

(elle est pas belle ma table de Noël ???)

 

Encore une journée de balades à vélo, dans cette ville presque toujours plate.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article