La Fabrique très inquiète de son devenir

Publié le 9 Février 2011

Communiqué de presse de l'association La Fabrique - 8 février 2011

 

L’association La Fabrique, qui milite pour la préservation et la mise en valeur de l’ancienne usine Gaupillat à Meudon, est inquiète du mauvais sort qui pourrait être réservé dans les prochains jours à cet ancien bâtiment industriel en bord de Seine.

L’usine Gaupillat est le dernier vestige de l’industrie locale, elle porte la dernière cheminée en brique encore debout dans le secteur du Val de Seine, face à l’Ile Seguin.

 
Ses propriétaires ont décidé en juillet dernier de démolir ce bâtiment. La ville de Meudon a décidé de surseoir à statuer pour ce permis. Ce sursis à statuer a été attaqué par les propriétaires au Tribunal Administratif en décembre dernier. Le jugement, tombé mi janvier, enjoint à la ville de Meudon de prendre dans les tous prochains jours une décision sur la démolition.

Il appartient désormais au Maire de Meudon de décider si oui ou non il accorde le permis de démolir.

L’avenir du dernier bâtiment industriel du Val de Seine est désormais entre les mains du Maire de Meudon.

L’association La Fabrique lui demande instamment de refuser de délivrer le permis de démolir afin de garder la dernière trace de la mémoire industrielle dans un secteur en pleine évolution urbaine.


Association La Fabrique
13 route de Vaugirard
92190 Meudon
contact@association-lafabrique.org
www.association-lafabrique.org

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article