La Défense en faillite ?

Publié le 24 Novembre 2011

Communiqué de presse

24 novembre 2011

 

 

 

L’établissement public d'aménagement de la Défense Seine Arche (Epadesa) présidé par Joëlle Ceccaldi-Raynaud serait au bord de la faillite selon Patrick Devedjian, président du Conseil  Général des Hauts-de-Seine.

 

L’Epadesa, qui est issu de la fusion autoritaire de l’EPAD, chargé de l’aménagement du site de la Défense, et de l’EPASA, chargé de l’aménagement de terrains situés sur le territoire de la ville de Nanterre, constitue pour Patrick Devedjian, repris par l’Express, « une bombe à retardement » financière. Le Président du Conseil Général dénonce par ailleurs une gestion catastrophique de cet établissement de la part de l’Etat. 

 

Depuis des années, les écologistes dénoncent la philosophie qui préside à l’aménagement du secteur de la Défense réalisé pour renflouer les caisses des établissements publics grâce à des opérations immobilières, toujours au détriment de celles et ceux qui vivent  et travaillent sur ces communes.

 

La situation comptable de l’Epadesa, dont le seul but est de vendre des droits à construire, et donc multiplier des opérations pharaoniques, n’est pas une surprise pour EELV 92. De longue date, EELV 92 demande à ce qu’il soit mis fin au caractère « off shore » du quartier d’affaires et réclame un retour au droit commun permettant aux citoyens de prendre part à la définition d’un avenir durable du territoire.

 

La communication de l’EPADESA suite aux déclarations de Patrick Devedjian affirmant que l’établissement se porte bien, ne trompe hélas personne. La situation financière catastrophique de l’Epadesa signale l’échec prévisible, et prévu par les écologistes, du plan de relance du quartier de la Défense lancé par Nicolas Sarkozy en 2007.

 

Il est grand temps d’en finir avec la construction de tours de bureaux inutiles et énergivores à la Défense.

 

                                                                                                                                           

 

Catherine CANDELIER, porte-parole, conseillère municipale de Sèvres

Loïc LE NAOUR, porte-parole, conseiller municipal de Meudon,  

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article