Jean Sarkozy : élection sous haute surveillance

Publié le 23 Octobre 2009

Ce matin, je m'en fus au conseil général des Hauts-de-Seine pour assister aux débats. Arrivée à l'angle du boulevard avec la Préfecture, les CRS bloquent le passage.
Quelques gentils manifestants du comité Sauvons les Riches animent le bout de trottoir.
Des journalistes sont là aussi.
Je sors mon écharpe d'élue de la République Française et montre ma carte aux flics. Non, on ne passe pas....
Personne ne peut donc utiliser l'espace public dans un rayon de 500 mètres autour du conseil général...!
Il faut une carte de presse et être sur une liste de journalistes accrédités pour accéder.
Je fais un détour et accompagnée du collaborateur de Vincent Gazeilles, conseiller général Verts, je réussi à m'introduire dans l'hémicycle pour assister aux débats.
Mais, normalement, c'est interdit d'entrée, à ce qu'il paraît il n'ya plus de place...marrant moi j'en trouve une.
J'assiste à l'excellente intervention de Vincent, qui porte un joli tee-shirt et qui dénonce la main mise de l'UMP sur Nanterre.




































Puis je vois Karima Delli, députée européenne, co fondatrice du comité Sauvons les Riches, qui semble bloquée dehors.
Avec Vincent, nous sortons pour aller la chercher.
Et là, le service d'ordre nous empêche de rentrer. Karima est porteuse d'un laisser passer qui invite l'ensemble des chefs d'Etat à la laisser circuler librement. C'est une pièce diplomatique que pas mal de dictateurs respectent pourtant !
Son statut de députée européenne lui permet d'entrer à tout moment dans les prisons françaises, mais pas pour assister à une séance publique du Conseil général des Hauts-de-Seine !
Il faut dire que Karima est aussi porteuse d'un diplôme d'encouragement pour Jean Sarkozy.
Elle ne passera pas, moi non plus.




















Nous avons attendu longtemps, Karima a même fait porter un petit mot à Jean pour lui dire qu'elle voulait le rencontrer.
Mais, faute de réponse de sa part, nous sommes parties après que l'élection de Jean comme représentant du CG à l'Epad fut confirmée (quelle surprise !).

c'est lui !!!

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Agnès Dessèvre 28/10/2009 15:44


Heureusement que certains se battent. Je rentre de voyage à l'étranger et je tombe des nues en apprenant que "le fils de" est nommé au conseil d'administration de l'EPAD. Quel scandale, nous nous
rapprochons de plus en plus des méthodes de certains potentats africains.
Le discours tenu par M.Gazeilles me convient bien.
Merci à vous pour vos actions, et de nous tenir au courant.