Intervention sur le budget aménagement au Conseil Régional

Publié le 16 Décembre 2009

Monsieur le Président,
Madame la Vice-Présidente,
Mes chers collègues,

L’examen de cette annexe budgétaire est effectivement l’occasion de pointer nos différences avec le gouvernement concernant le rôle des collectivités territoriales dans l’aménagement du territoire régional.

D’un côté, la recentralisation depuis l’Elysée et les bancs de l’UMP avec la loi Grand Paris, la réforme de la taxe professionnelle qui privera les collectivités de leur autonomie financière.

De l’autre, une région qui, ces dernières années, n’a pas ménagé ses efforts pour accompagner et soutenir les projets émanant des élus locaux.

Un conseil régional qui a aussi élaboré démocratiquement, avec sérieux et engagement, le Schéma Directeur. Document qui est le seul aujourd’hui à pouvoir servir de référence à l’ensemble des acteurs de l’aménagement du territoire francilien. Même à droite, à l’établissement public foncier des Yvelines par exemple, c’est sur le projet de SDRIF que l’on s’appuie pour justifier des opérations.

Le projet de budget 2010 pour l’aménagement démontre la volonté de la Région de poursuivre son engagement au service des projets de l’ensemble des territoires. Le groupe Verts se félicite donc de cette continuité dans l’action régionale.

Nous nous félicitons en particulier de la reconduction du programme Nouveaux Quartiers Urbains. Les deux appels à projets de 2009 ont permis une nouvelle dynamique pour les collectivités territoriales qui ont déposé leur candidature. Ce programme illustre parfaitement la possibilité pour la Région de critériser ses aides en déclinant le projet de SDRIF. Ce nouveau dispositif nous permet enfin de sortir d’une politique de guichet. Depuis le début de cette mandature, les Verts et bon nombre de nos collègues de la majorité appellent de leurs vœux un profond remaniement de la politique contractuelle. Ce remaniement sera sans doute l’un des chantiers principaux de la prochaine mandature. Car si nous connaissons aujourd’hui la raréfaction des ressources naturelles, nous connaîtrons demain une raréfaction des ressources financières des collectivités. La région se devra d’aider de façon plus importante les projets  des collectivités les plus en difficulté, les projets répondant à un souci de rééquilibrage territorial, les projets enfin les plus économes en énergie et respectueux de l’environnement.

Un dernier mot concernant les crédits alloués à la communication et à la valorisation du SDRIF. Ceux-ci nous paraissent, comme à nos collègues des groupes PS et CACR, sous dimensionnés. Nous soutiendrons donc les efforts -que nous espérons substantiels - que l’exécutif voudra bien soumettre à cette assemblée.

Cette prise de parole est aussi l’occasion, en mon nom propre et au nom du groupe Verts, de remercier les agents de la direction aménagement et ceux de l’IAU qui nous ont accompagnés tout au long de cette mandature.

En conclusion, chère Mireille, nous nous prononçons favorablement sur cette annexe.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article