Homophobie à la mairie

Publié le 14 Octobre 2010

J'ai reçu il y a quelques jours la copie d'un courrier adressé au maire de Sèvres qui relate le comportement homophobe de l'un de ses adjoints lors d'une cérémonie de baptême républicain.

Je publie ici ce courrier (en rendant anonymes ses auteures et en taisant le nom de l'élu) et espère que le maire répondra et prendra les mesures qui s'imposent pour que ces discriminations ne se reproduisent plus au sein de notre maison commune républicaine.

 

Mmes XX

X rue XX

92310 Sèvres

 

     

Sèvres, le 11/10/2010

                                                    

Monsieur le Maire,

 

Ce courrier afin de vous faire part de nos sentiments de peine et de colère, suite à la manière dont s'est déroulé le baptême républicain de notre enfant XX, baptême qui a été officialisé le XX octobre à la mairie de Sèvres dans la salle des fêtes par Monsieur XX, adjoint au maire de Sèvres.

 

XX, née le XX a été désirée par ses deux parents et est élevée depuis sa naissance par ses deux parents qui contribuent à part égale à son éducation tant d'un point de vue financier que pédagogique.

Nous sommes sévriennes depuis 10 ans et n'avions jamais ressenti de rejet lié à notre homosexualité au sein de notre ville que ce soit auprès de nos voisins, commerçants ou au sein de structures municipales déjà fréquentées telles que la crèche.

Ce baptême républicain était un souhait commun important à nos yeux et qui devait être un moment solennel et gai en présence de son parrain, de sa marraine et de quelques amis.

 

Alors que dans notre courrier qui avait été envoyé au service de l'état civil afin de demander le baptême de XX, notre famille homoparentale avait été clairement mentionnée, Monsieur XX, dans son discours, s'est montré très insultant envers nous et en particulier envers ma compagne en lui faisant bien entendre qu'elle n'existait pas aux yeux de la loi, que lui même était contre ce type de famille et qu'il faisait un gros effort en procédant à cette cérémonie.

Il a de plus clairement et devant témoins refusé de serrer la main de ma compagne qui s'en est sentie humiliée.

La cérémonie s'est finie pour nous dans les larmes et l'incompréhension.

Nous regrettons de ne pas avoir réagi immédiatement aux propos de monsieur XX et  sommes étonnées  d'une telle attitude émanant d'un représentant de la république. Nous aurions préférées être informées préalablement du souci que pouvait représenter notre configuration familiale.

 

 

En vous remerciant pour l'attention portée à ce courrier.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

delphine 15/10/2010 15:19



c'est bien de s'être plaintes, mais une lettre à la mairie ne va pas changer les choses...


elles auraient du  solliciter facebook et les associations homophobes pour que des tas de mails ou lettres arrivent à la mairie


car hormis sur le gouvernement présidentiel, la pression du peuple a encore son effet