Ayatollah ou prophète ?

Publié le 31 Octobre 2009

 L’UMP sévrienne dans le bulletin municipal de ce mois de novembre a choisi une nouvelle fois de cibler l’action des Verts. Je suis flattée de tant d’honneur, car alors que notre propre tribune explique qu’à nouveau l’UMP a choisi de désigner à l’interco un Modem plutôt qu’un Verts, la droite municipale nous accuse d’être des ayatollahs de l’écologie politique.
Il est effarant de constater d’ailleurs à quel point l’écologie vue de droite est assimilée à une pratique religieuse, à une croyance. Forcément, les Verts sont extrémistes lorsqu’ils alertent depuis des années sur l’état de la planète et de ses habitants.
Avec comme illustration le projet de doublement de la voie sur berge (RD7) menée par le Conseil Général, voici ce qu’écrivent nos édiles : « l’opposition entre, d’une part, les tenants du développement durable, qui, ayant foi en l’avenir et le progrès, créent les conditions d’un développement raisonné et, d’autre part, les ayatollahs de l’écologie politique qui conçoivent l’écologie comme un renoncement voire un rejet de la société, et qui, invoquant des conséquences catastrophiques, préconisent des mesures extrêmes qui suscitent en retour des réactions de refus. » Un peu plus loin, « nous sommes convaincus que l’on n’atteindra pas le développement durable par moins de croissance et moins de consommation qui n’apportent que chômage et stagnation ».
Enkystée dans sa certitude qu’une croissance du PIB entraîne automatiquement le bonheur planétaire – d’ailleurs, depuis des années, chacun a pu bien sûr constater que grâce à la croissance (mais quelle croissance ???) la pauvreté reculait un peu partout et que l’environnement se portait à merveille – la droite sévrienne s’exerce allégrement à l’aveuglement total sur l’état du monde.
Considérer que le développement durable est un but à atteindre relève d’une incompréhension profonde et dramatique de ce concept. Le développement durable est un moyen, pas un objectif. L’objectif c’est de faire en sorte que la planète et ses habitants (tous ses habitants) survivent aux crises économiques, sociales et environnementales. Continuer de « consommer » comme nous le faisons est irresponsable pour aujourd’hui et pour demain.
Pour reprendre le dossier de notre fameuse RD7 comme exemple : est-il raisonnable aujourd’hui de penser qu’un doublement de l’emprise de la voie sur berge est un projet durable ? Est-il raisonnable de penser que la voiture constitue l’avenir de notre mobilité ? Raisonnable enfin de créer une nouvelle saignée bitumée et irréversible sur le territoire ? C’est ce que la droite défend. Je me permets avec d’autres de ne pas partager ce point de vue.
Autre sujet qui fâche l’UMP : les sans-papiers. Ils jugent que notre indignation suite à la consigne donnée aux policiers de Sèvres de faire du chiffre avec les sans-papiers, « relève d’une idéologie propre à remettre en cause le contrat social et la notion de citoyenneté ». Je ne sais pas de quel « contrat social » ni de quelle « citoyenneté » il s’agit ici. S’émouvoir et s’indigner qu’à notre époque des ordres soient donnés pour que l’on arrête plus de sans-papiers que l’on n’hésitera pas à renvoyer à Kaboul sous les roquettes et la mitraille, ne me semble pas antisocial.
L’actualité offrant parfois de drôles de coïncidences, voici ce qu’écrit Nathalie Kosciusko-Morizet (fille de notre maire) dans le Monde daté du jour : « Vous souhaitez qu'on entende les prophètes, y compris les prophètes de malheur. Mais en écologie, n'y a-t-il pas un excès de prophètes de malheur ? J'essaie de les défendre. Je comprends que l'on juge leur discours catastrophiste à l'excès, déprimant, voire contre-productif. Mais les prophètes se mettent à devenir d'autant plus radicaux et d'autant plus catastrophistes que le peuple est sourd. »
Pour ce qui est des prophètes, même remarque que plus haut…pour ce qui est des sourds, je crois bien qu’à l’UMP de Sèvres, comme ailleurs, les sonotones sont nécessaires. Nathalie en as-tu sous la main ?

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article