Transport fluvial : le double langage du gouvernement

Publié le 4 Janvier 2007

 
 Le gouvernement prélève 4,9 millions d’euros sur le Port Autonome de Paris
 
 
 
Par arrêté en date du 26 décembre 2006, le gouvernement vient de décider de prélever un dividende de 4,9 millions d’euros sur le résultat du Port Autonome de Paris au titre de l’exercice 2005.
 
Ce montant représente 50% du résultat de l’établissement.
 
Catherine Candelier, Conseillère Régionale (Les Verts), et Vice-Présidente du Conseil d’Administration du Port Autonome de Paris, déplore ce choix gouvernemental.
 
Alors que chacun s’accorde aujourd’hui sur le fait que le développement du transport fluvial est une nécessité en Ile-de-France, le gouvernement ampute le Port Autonome d’une partie de ses capacités d’investissement.
 
Le niveau exceptionnellement élevé de ce prélèvement est un très mauvais signal donné aux acteurs du transport fluvial, alors que ce mode de transport est de plus en plus plébiscité par le monde économique.
 

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article