Non à la peine de mort

Publié le 1 Janvier 2007

Saddam Hussein a donc été pendu ce matin, suite à sa condamnation à la peine de mort par un tribunal irakien.

Oui, Saddam Hussein a été un dictateur sanglant qui a tué ou conduit à la mort des dizaines de milliers d'Irakiens. Sa culpabilité ne fait aucun doute. Mais il n'a été condamné que pour une partie de ses crimes, personne ne sera peut être jamais rendu responsable des massacres commis contre les Kurdes. Et sa mort ne raménera pas la paix en Irak.

Aujourd'hui, lorsque Bush commente la mise à mort de Saddam Hussein comme "une étape importante sur la route de l'Irak vers une démocratie", on est en droit de se demander ce qu'est une démocratie pour le président américain.

Dans 78 pays, la peine de mort est toujours inscrite au code pénal. Parmi ceux-ci : les Etats-Unis (59 exécutions en 2004), Taïwan (3), l'Inde (1) et le Japon (2).

Aucun acte ne mérite la peine de mort.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article