Territorialisation du Grenelle : la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno ne connaît pas les dossiers … de son territoire

Publié le 21 Septembre 2009

Communiqué de presse



Aujourd'hui, lors d'un déjeuner en préfecture de Nanterre consacré au Grenelle de l'Environnement et réunissant des élus du département des Hauts-de-Seine, les Verts ont souhaité interpeller Chantal JOUANNO sur quelques dossiers locaux importants.

 

Ainsi, Julien SAGE, adjoint au Maire de Nanterre, les Verts, a-t-il attiré l'attention de la secrétaire d'Etat sur les projets de fusion des deux établissements publics EPAD et EPASA. Ceci illustre la volonté du Gouvernement de reprendre la main sur les politiques d'aménagement en Ile-de-France et à Nanterre en particulier. Pour les Verts, cette fusion est inacceptable car elle est contraire aux principes évoqués dans le Grenelle de l'Environnement sur la concertation locale. Sur cette interpellation, Mme JOUANNO n'a eu pour seule réponse qu'un renvoi au rôle de l'Etat.

 

Catherine CANDELIER, conseillère municipale de Sèvres et vice-présidente du groupe Verts au Conseil Régional d'Ile-de-France, a souhaité demander à Chantal JOUANNO son avis sur le projet de doublement des voiries routières de la RD7 (Sèvres, Meudon, Issy les Moulineaux). Ce projet étant manifestement contraire aux objectifs du Grenelle de réduction de 20% des émissions de GES (gaz à effet de serre) d'ici 2020. Mme JOUANNO a botté en touche en affirmant "ne pas connaître le dossier", qui coûtera pourtant 200 millions d'euros aux contribuables alto-séquanais.

 

Pour les Verts des Hauts de Seine, il est grand temps que Mme JOUANNO prenne connaissance des dossiers du département qu'elle semble vouloir représenter pour l'UMP lors des élections régionales de mars prochain.

 

Il est aussi grand temps que les projets non compatibles avec le Grenelle soient stoppés dans les Hauts-de-Seine !

 

Nanterre, le 21 septembre 2009

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article