Quand je déjeune avec la secrétaire d'Etat à l'Ecologie...

Publié le 21 Septembre 2009

Nous fumes donc quelques élu/es Verts ce midi à nous rendre à l’invitation du Préfet pour « débattre » avec Mme Jouanno.
Première surprise, il existait un déroulé minuté avec des thèmes choisis à l’avance. Seconde surprise, les plans de table…On nous a donné à chacun une place sur une table qui portait le nom d’une fleur (moi c’était « Sainfoin cultivé »), signe que l’on s’intéressait pour de bon à l’écologie.
Il y avait du beau monde : Fourcade, Badré, Santini, Karoutchi, nos bons maires…plein d’amis. Les interventions de Mme Fourcade et de Kosciusko Morizet sur le thème de la biodiversité ont laissé plus d’un convive rêveur. A ma table, le maire de St Cloud se moquait ouvertement de mon pauvre maire et de son île Monsieur.

Je me suis emparée du micro pour poser la première question, histoire de mettre un peu d’ambiance. Je les ai sentis un peu énervés lorsque j’ai abordé franchement le sujet de la RD7 en demandant à la secrétaire d’Etat ce qu’elle en pensait elle. La réponse fut intéressante, car Chantal Jouanno a carrément expliqué qu’elle ne connaissait pas le dossier et qu’elle laissait le soin à Patrick d’en causer. Devedjian a répondu que la RD7 c’est génial parce que pour la première fois on fait de l’insertion environnementale…

Sur la thématique de la ville durable, le maire de Boulogne qui lisait très bien les fiches préparées par son staff, nous a fait part d’un concept nouveau : le « corridor biologique » qu’il a expliqué en long large et travers à ses amis qui n’en revenaient pas. André Santini, en pleine forme, nous a fait le tableau de sa future ZAC. Le siège de la BNP à la place de l’ancienne usine TIRU. Et qu’il était très content d’avoir été cumulard vu que ça lui avait permis d’obtenir des sous de toutes parts….

Concernant le dernier sujet (gouvernance et participation citoyenne) que nous avions le droit d’aborder, Julien Sage, adjoint à Nanterre, a gentiment fait remarquer à la secrétaire d’Etat que le Grenelle c’était bien parce qu’on voyait que la concertation c’était important pour faire avancer les projets. Mais que la fusion de l’EPAD et de l’EPASA, ce n’était pas trop dans l’esprit grenelle…main basse de l’Etat sur les affaires des collectivités locales ! Chantal Jouanno n’a pas du tout apprécier cette intervention et on voyait bien qu’elle était fachée. Elle a répondu à Julien : « quand il n’y a pas assez d’Etat, vous râlez, et quand on vous en remet vous n’êtes pas content. » Elle a fini par nous dire que le Grand Paris c’était vraiment un truc génial.

 Bref, Mme Jouanno est sympa, mais elle ne connaît pas les dossiers des Hauts-de-Seine et c’est embêtant pour quelqu’un qui ambitionne d’être élue aux régionales.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article