Monsieur le Premier Ministre, ne laissez pas les enfants sans défense !

Publié le 17 Septembre 2009

Communiqué de presse 17 septembre 2009



Les Verts des Hauts-de-Seine s'alarment du projet de loi présenté mercredi en conseil des ministres, qui aboutirait de façon brutale et inexplicable à la suppression de la "Défenseure des enfants", autorité indépendante créée en 2000.

Les Verts des Hauts-de-Seine soulignent l'absurdité de détruire cette mission d'intérêt majeure alors qu'au printemps dernier, une antenne des Droits de l'Enfant venait juste d'ouvrir dans le département, à Asnières-sur-Seine.
C'est une très mauvaise surprise et un signal inadmissible, alors même que l'année 2010 célébrera le 20e anniversaire de la ratification de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant par la France, symbole fort s'il en est. 20 000 affaires traitées : c'est le bilan édifiant des 6 ans de mission de Mme Brisset et des 3 ans d'actions de Dominique Versini, actuelle Défenseure des enfants.
Ce bilan prouve bien que les besoins sont énormes et le champ d'action très vaste : la Défenseure des enfants intervient sur des fronts aussi divers que les droits des enfants sans papiers, la prise en compte internationale urgente des effets des crises financières et des changements climatiques sur les enfants, le service civil volontaire, la précarité, le handicap, l'expression et la participation, les violences, les châtiments corporels, la discrimination, le statut des tiers, la protection de la vie privée des jeunes sur internet, la parentalité, le mal-être des adolescents...

Cette liste paraît-elle insuffisante ou a contrario trop étoffée à notre gouvernement ? L'autorité indépendante de la Défenseure des Enfants l'est-elle trop à son goût ? Certaines prises de position fâchent-elles nos ministres, comme le respect des droits et la protection des enfants de parents sans papiers dans les centres de rétention français ? Pourtant les problèmes que subissent les enfants ne disparaîtront pas comme par enchantement après l'arrêt de la mission de Dominique Versini.

Le gouvernement déclare vouloir regrouper, dans une nouvelle instance dédiée "aux droits" en général, l'autorité de la Défenseure des enfants et la CNDS (commission nationale de déontologie de la Sécurité que les citoyens pouvaient saisir en cas d'abus des forces de l'ordre). Les Verts demandent non seulement au gouvernement de revenir immédiatement sur cette décision scandaleuse, sous peine de discrédit total, mais aussi de doter la mission de la Défenseure des enfants de moyens compatibles avec ses besoins. Ils en appellent aussi au Président de la République, qui nomme par décret la Défenseure des enfants.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #moi je...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article