Héliport d'Issy : arrêtons les vols commerciaux !

Publié le 12 Juin 2009

Communiqué de presse des Verts 92
12 juin 2009



Communiqué de presse : Héliport d’Issy-les-Moulineaux : non aux vols commerciaux

 

Les mesures annoncées par le Ministre des transports pour réduire les nuisances sonores qui affectent les 200 000 riverains de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux* ne sont que de la poudre aux yeux.

 

Les Verts des Hauts-de-Seine rappellent que plus de 80% des vols d’hélicoptères sont des vols commerciaux.

 Pour réduire les nuisances sonores de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux, il serait bien plus efficace d’interdire tout simplement les vols commerciaux en Ile-de-France et d’autoriser seulement les vols de missions de service public.

De plus, le transport par hélicoptère est l’un des transports les plus polluants qui soit et ne concerne qu’une infime minorité de privilégiés. A l’heure du réchauffement climatique et de la raréfaction des ressources pétrolières, il est urgent de stopper net ce gaspillage inadmissible et scandaleux de ressources.

 

 La solution du Ministre des transports de créer 4 nouvelles « hélistations » en Ile-de-France (Saclay, la Défense, le Bourget, et une implantation non définie à l’Est) n’est pas une réponse durable au problème posé. C’est déplacer le problème en le démultipliant, et une nouvelle fois des zones à très fortes densité de population seront quotidiennement survolées.

 

Les Verts des Hauts-de-Seine rappellent leur opposition catégorique aux vols commerciaux.

 

 

* L’héliport d’Issy les Moulineaux, c’est  entre janvier et avril 2009 : 2 674 décollages/atterissages plus 1657 survols.

Soit un total de mouvements au dessus de nos têtes de 4431 depuis janvier.

 

Contact Presse :

Catherine Candelier

- Conseillère régionale, vice présidente du groupe des élus Verts

- Suppléante à la commission environnement de l'héliport d'Issy

- Contribution à l’EP Héliport :

 

Porte parole des Verts92

Sébastien Scognamiglio

Joëlle Paris




Issy-les-Moulineaux

Le Parisien

Les hommes d’affaires bientôt privés d’héliport

L’héliport d’Issy-les-Moulineaux n’accueillera plus les vols privés en 2011 a annoncé hier le secrétaire d’Etat chargé des Transports. Une victoire pour les riverains.


Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Hier, le secrétaire d’Etat chargé des Transports , Dominique Bussereau, a annoncé son projet de « réduire à la portion congrue » les vols commerciaux sur l’héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux à partir de l’été 2011.
En présence de Philippe Goujon, le maire (UMP) du XVe , et de Jean-François Lamour (député UMP du XV e Sud), il a assuré que l’héliport n’accueillerait plus de vols privés les déplacements d’hommes d’affaires ou de VIP représentent aujourd’hui un tiers des 12 000 vols annuels que « de manière exceptionnelle ». Lors, par exemple, d’événements comme le Salon du Bourget (dont la prochaine édition commence lundi).
> Selon Dominique Bussereau, le trafic commercial sera « rééquilibré » sur quatre nouveaux sites. Une décision approuvée par le ministre de la Défense, Hervé Morin, dont le ministère sera installé à Balard en 2014. « Pour des raisons de sécurité, il ne souhaite pas qu’il y ait trop de survols du Pentagone », a assuré Dominique Bussereau. Tout en précisant qu’il n’était pas question de remettre en cause les vols d’utilité publique (Samu, pompiers, sécurité…)

Des mesures à court terme
Le ministre des Transports a par ailleurs annoncé que plusieurs act ions avaient déjà été engagées pour réduire à court terme les nuisances sonores qui affectent quelque 200 000 riverains à Paris, dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.
Depuis le 16 avril, l’altitude des survols entre la porte de Gentilly et Meudon aurait été relevée de 450 m à 600 m. De nouvelles procédures d’atterrissage et de décollage devraient également être mises en place avant l’été. Enfin, les hélicoptères anciens (donc bruyants) devraient voir leur accès à l’héliport progressivement réduit. 

La vie des riverains va-t-elle vraiment changer ? Claude Dargent, membre (PS) de la commission consultative de l’environnement de l’héliport, s’avoue sceptique. « Si l’Etat n’interdit pas vraiment les vols privés, les hommes d’affaires continueront d’atterrir à Issy-les-Moulineaux », estime-t-il.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gku 01/07/2009 23:45

Je ne vois pas ce qu'apporte  la décision du gouvernement, puisqu'il s'agit de créer 4 nouveaux héliports ! Y a t-il des engagements de limiter leur trafic à un quart du trafic actuel ??  Si c'est pour se retrouver avec 12000 mouvements par nouvel héliport, quel progrès !!Les défenseurs du trafic commercial utilisent toujours le même argument du développement économique, j'aimerai bien connaitre des preuves de ces arguments !! combien d'emplois ou entreprises créées pour un vol d'hélicoptère ? Combien de contrats n'auraient pas pu être signés si ce moyen de transport n'avait pas existé ? Y a t-il autant de contrats signés le dimanche et les jours fériés ?Un baptème en hélicoptère est-il tellement indispensable pour qu'on y dépense autant de carburant et dégage de CO2 ?Je ne remet pas en cause les vols liés à la sécurité civile, mais seulement on peut se poser la question des vols privés et commerciaux.