Hausse des impôts à Sèvres

Publié le 27 Mars 2009

On vous l'avait prédit, on ne s'était pas trompés !

Le Conseil Municipal d'hier soir a décidé d'augmenter les taux d'imposition locaux de 9%.
Tout le monde le fait, alors, pourquoi pas Sèvres ?
Lancinante question, restée sans réponse : pour quoi faire ??
Surtout lorsque l'on s'aperçoit qu'en fin d'année, nous aurons un excédent d'un million d'euros !
Voici mon intervention :

"L’augmentation des taux d’imposition nous avait été annoncée lors de la séance budgétaire. Nous n’en sommes donc pas surpris. Et vous ne serez pas surpris non plus que votre opposition n’approuve pas cette hausse de fiscalité, puisque nous nous sommes prononcés contre le budget.

 

Vous proposez une augmentation de 9% des taux. Il s’agit en fait d’une augmentation de 10% puisque la loi de finances a augmenté les bases d’environ 1% déjà. Ce qui reviendra, car c’est ce qui intéresse les Sévriens et Sévriennes à une augmentation de 45 à 60 euros. Je ne résiste pas à vous rappeler, avant que vous ne le fassiez sans préciser les chiffres, que l’augmentation des taux régionaux il y a quelques années a représenté en moyenne 8 euros pour les Franciliens qui sont propriétaires d’un bien immobilier ou qui sont assujettis à la TP. Je vous évite ainsi de dénoncer à nouveau le matraquage fiscal régional, sept fois moins élevé que ce qui est proposé ce soir !

Cette augmentation locale est accompagnée d’autres augmentations décidées  par le Conseil Général : + 4%.

Le Président de la République a déclaré ne pas vouloir être le président de la hausse d’impôts, les Sévriens et Sévriennes apprécieront à leur juste valeur les décisions prises aujourd’hui en faveur de leur pouvoir d’achat !

 

En commission finances, il nous a été annoncé que la DGF connaitrait une légère augmentation de 160.000 euros, dûe à la hausse du nombre d’habitants. Le point suivant de l’ordre du jour du conseil est l’attribution anticipée du FCTVA 2008. Il représentera entre 700 et 800.000 euros. En fin d’année, contrairement à ce qu’indique le rapport de présentation, le budget supplémentaire n’aura donc pas à faire face à un déficit, mais au contraire à un excédent de près d’un million d’euros. C'est-à-dire, à quelques choses près, exactement l’augmentation de la fiscalité.

Les Verts sont favorables à l’impôt. Il ne s’agit donc pas d’une posture de principe ce soir, pour dire que nous sommes à jamais hostiles à toute hausse de la fiscalité. Encore faut-il que cette hausse d’impôts réponde à une amélioration réelle du service public rendu.

Mais pourquoi augmenter les impôts des Sévriens et des Sévriennes aujourd’hui ? Pour réaliser votre budget sans aucun doute, me répondrez-vous. Je ne vais pas revenir trop longuement sur le contenu de ce budget, mais je me permets de rappeler que pour ce qui nous concerne, il ne prépare pas assez l’avenir. Nous reconstruisons l’école Croix-Bosset, nous continuons difficilement la rénovation de l’Hôtel de Ville, mais rien sur les autres bâtiments communaux (la piscine par exemple) rien pour investir dans les économies d’énergie. Rien non plus pour améliorer les services à la population, puisque par exemple vous allez diminuer le service de l’agence municipale et postale des Bruyères."




Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article