SDRIF : déblocage ?

Publié le 4 Novembre 2008

PARIS,  4 novembre 2008 (AFP) - Le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, est ressorti satisfait mardi de son entretien avec François Fillon, le Premier ministre l'ayant, selon lui, assuré qu'il n'y avait plus "vraiment d'obstacle à l'approbation" du projet de schéma directeur (SDRIF).

M. Fillon "considère qu'il n'y a plus vraiment d'obstacle à une approbation du SDRIF" qui fixe les grandes orientations de développement de la région jusqu'en 2030 notamment en matière de transport, de logement et d'emploi, a déclaré à la presse M. Huchon à sa sortie d'un entretien qu'il a qualifié de "très utile, convivial et apaisé".

Selon lui, un accord de l'Etat, indispensable pour valider le SDRIF, pourrait intervenir dans "quelques mois". Selon M. Huchon, le chef du gouvernement l'a lié à l'adoption du "Grenelle (de l'environnement) 2", déclinaison concrète du Grenelle 1 récemment voté par les députés.

"L'entretien a permis de rapprocher les points de vue entre l'Etat et la région", a de son côté indiqué à l'AFP Matignon, pour qui "il faut désormais trouver une coordination entre le SDRIF, le Grand Paris et les dispositions du Grenelle 2".

Le SDRIF a été adopté le 25 septembre par la majorité de gauche du Conseil régional avec les Verts et le Modem, les élus UMP, FN et les centristes s'étant prononcés contre.

Il rencontre également l'hostilité du secrétaire d'Etat au développement de la région-capitale Christian Blanc.

M. Huchon a estimé qu'il "n'il n'y a rien de mieux que quand le Premier ministre prend vraiment les choses en main". M. Fillon "a dit qu'il nous aiderait à trouver les voies d'un dialogue" avec M. Blanc, a-t-il rapporté.

Il a par ailleurs proposé une réunion de la Conférence nationale des exécutifs à Matignon avec les régions et les départements "pour regarder ensemble ce que l'Etat et les collectivités locales peuvent faire contre la crise", une suggestion que M. Fillon a "accueillie avec beaucoup d'intérêt", selon M. Huchon.

Les deux hommes ont également évoqué la réforme des collectivités territoriales sur laquelle planche une commission présidée par Edouard Balladur. Alors que certains évoquent un possible report des élections régionales, M. Huchon a retiré de son entretien avec le chef du gouvernement "l'impression" qu'elles seraient maintenues en 2010.

ben/em/df

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article