Les projets de Christian Blanc pour le plateau de Saclay : le retour à l’Etat pompidolien

Publié le 23 Octobre 2008

Communiqué de presse - 22 octobre 2008

Le secrétaire d'Etat au développement de la région capitale, Christian Blanc, commence à dévoiler ses projets pour le plateau de Saclay :

  • Déménagement de la faculté d'Orsay sur le plateau
  • Création d'un transport souterrain pour relier Massy à Versailles
  • Bétonnage d'au moins 500 hectares de terres agricoles

Les Verts des Trois Vallées dénoncent une approche totalement passéiste de l'aménagement du territoire. En convoquant les élus locaux pour leur énoncer la bonne parole, Christian Blanc démontre que le fait du prince présidentiel est désormais de mise en Ile-de-France, marquant le retour d'un Etat centralisateur.

Les projets annoncés ne tiennent absolument pas compte du consensus entre les acteurs du territoire, la Région et l'Etat dans le cadre de l'élaboration du Schéma Directeur de la Région Ile-de-France. Ils ne tiennent pas compte non plus des projets portés par les collectivités locales en terme d'aménagement ni des votes intervenus au niveau local en faveur de la préservation de 2.300 hectares d'espaces agricoles sur le plateau (vote unanime du conseil d'agglomération du plateau de Saclay). Ces 2.300 hectares de terres agricoles sont par ailleurs préservés de toute urbanisation dans le SDRIF voté le 25 septembre dernier par le Conseil Régional.

Alors que vient d'être votée à l'assemblée nationale le projet de loi « Grenelle 1 », Christian Blanc semble être en déphasage total avec ses collègues du gouvernement. Ce projet de loi  entend en effet renforcer le rôle des collectivités locales dans l'aménagement du territoire, aménagement devant « lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles », « lutter contre l'étalement urbain ». Au chapitre concernant « l'Etat exemplaire », celui-ci doit, « pour les grands projets publics », agir  en « association la plus large possible de l'ensemble des acteurs concernés dans un esprit de transparence et de participation ».

Les Verts des Trois Vallées s'opposent aux projets totalement déconnectés de la réalité de leur territoire, projets totalement pharaoniques. Ils remarquent qu'aucun financement de ces projets n'est aujourd'hui avancé, alors que des milliards manquent pour réhabiliter la faculté d'Orsay, remettre à niveau et développer les transports en commun en région Ile-de-France.

Les Verts souhaitent que le projet de développement de l'université et de la recherche concernant le territoire de la Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay prenne en compte les objectifs des élus locaux, du département  et de la Région. L'aménagement du territoire ne peut aujourd'hui se faire sans la population et les élus.


Marie-Pierre DIGARD, 1ère adjointe au maire d'Orsay, vice-présidente de la Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay, Conseillère Régionale d'Ile-de-France

Jean-Francis RIMBERT, conseiller municipal d'Igny, vice-président de la CAPS

Michel ROUYER, adjoint au maire de Palaiseau, conseiller communautaire CAPS

Guy BONNEAU, conseiller régional d'Ile-de-France

Christophe de MONTMOLLIN, responsable du groupe local des Verts des trois vallées


Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article