Avis favorable de la commission d'enquête sur le SDRIF

Publié le 11 Juin 2008

Paris, le 11 juin 2008

COMMUNIQUE

Avis  de la commission d’enquête publique sur le Sdrif
Feu Vert pour un aménagement durable de l’Ile-de-France



Catherine Candelier et Guy Bonneau, membres (Les Verts) de la commission Aménagement du territoire au Conseil Régional Ile-de-France, se félicitent de l’avis favorable et unanime de la commission d’enquête publique sur le Schéma directeur de la Région d’Ile-de-France (Sdrif) présenté aujourd’hui. Celui-ci reconnaît le sérieux du travail et de la concertation effectués par le Conseil régional depuis plus de trois ans. La Commission d’enquête valide ainsi un processus de décentralisation qui a confié à la Région la responsabilité de son aménagement.
 
Cette enquête publique est la plus importante jamais réalisée, elle a touché 11 millions de Franciliennes et Franciliens.
 
Loin des effets d’annonce médiatiques, le Conseil Régional d’Ile-de-France a réalisé un travail fantastique de fond : élaborer un réel projet pour l’avenir des Franciliennes et Franciliens, pour l’avenir du territoire. La Commission d’enquête valide ce projet qui vise à répondre aux besoins actuels et futurs de la population en termes de logements, de transports, d’environnement et d’emploi.
 
Au-delà du document technique de planification d’urbanisme, une véritable philosophie, une « vision » régionale de l’Ile-de-France à 20 ans, sous tend le SDRIF. Celui-ci porte des préconisations afin de bâtir une « Ecorégion » à l’horizon 2030, capable de résister aux inévitables bouleversements à venir.
 
Pour le groupe Verts du Conseil régional, l’Ile-de-France possède désormais un document d’urbanisme pouvant servir d’exemple pour les territoires cherchant une réponse au dérèglement climatique et à la crise de l’énergie.

En effet, avec le Sdrif , l’Ile-de-France de demain aura :

  • développé les transports en commun pour limiter les déplacements en voiture, notamment pour les trajets banlieue-banlieue ;
  • enrayé l’étalement urbain pour  préserver les espaces naturels et agricoles et la biodiversité ;
  • rééquilibré l’activité économique au profit de l’Est et du Nord  pour résoudre les inégalités sociales et territoriales
  • encouragé la production de logements accessibles à tous, notamment pour les plus démunis ;
  • permis le développement d’écopôles et d’écofilières, permettant de relocaliser et de diversifier l’économie.

Catherine Candelier et Guy Bonneau rappellent que le Conseil Régional adoptera en septembre prochain le projet définitif du Sdrif. Il appartiendra ensuite au gouvernement de le transmettre au Conseil d’Etat.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Krisp Prolls 13/06/2008 02:32

Champagne!!