Villiers-Le-Bel : l’heure de la politique « zéro »

Publié le 28 Novembre 2007

Villiers-Le-Bel : L’heure de la politique « zéro »
Communiqué de presse des Verts du 27 novembre 2007

Les deux gouvernements précédents n’ont rien fait pour les banlieues. Zéro politique pour les jeunes de ces quartiers ghetto. Rien pour pour résorber cette fameuse fracture sociale dont s’était emparé Chirac le temps d’une réélection. Rien d’autre qu’une police plus violente, qu’une politique plus excluante que jamais pour celles et ceux qui, issus de l’immigration, se retrouvent trop souvent dans ces banlieues sans issue. Rien d’autre enfin que des destructions de tours avec relogement aléatoire et excentré sans réflexion constructive de la mémoire collective liée à ces lieux.

Ainsi, à part une politique de communication se résumant à un « Fadela tour », et une démonstration policière surgénératrice de violence, les politiques de M. Sarkozy et consort sont tout simplement des politiques « zéro proposition », autrement dit des politiques de pure répression qui ne peuvent que mener à une guerre sociale.

Les Verts estiment que nous sommes aujourd’hui à en état d’urgence. Il en va de notre responsabilité politique et collective de changer les choses, de proposer à la société française de revoir son contrat socio-économique pour nous permettre de réaliser l’égalité concrète en France. Sans cela, c’est une société de castes - donc de violences - qui se fortifiera.

Anne Souyris, Porte Parole nationale des Verts

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article