Gouvernance au cœur de l’agglomération : prendre le temps de la réflexion

Publié le 15 Novembre 2007

Communiqué de presse - 15 novembre 2007


A l’occasion de la mise en place de la commission sur l’avenir institutionnel de Paris et de l’Ile-de-France, les élu/es Verts régionaux rappellent que ce travail doit aboutir sur l’élaboration de plusieurs scenarii concernant la gouvernance du cœur de l’agglomération. 

Ces réflexions doivent s’inscrire dans le cadre d’un projet régional existant : celui du Schéma directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF) qui est actuellement soumis à enquête publique. Le SDRIF prône une organisation polycentrique de l’aménagement, défend un rééquilibrage en faveur de l’Est et s’appuie sur une logique de « bassins de vie ». Une des questions auxquelles la commission doit répondre est donc : quels outils et méthodes mettre en œuvre pour réaliser le SDRIF ?

 
Les Verts sont profondément régionalistes et favorables aux intercommunalités, à condition qu’elles soient portées par un projet. C’est dans cet esprit que la loi LOADDT (loi d’orientation pour l’aménagement et le développement durable du territoire, dite « loi Voynet ») a pensé les « pays ». Si une intercommunalité englobant Paris doit voir le jour, c’est à partir d’un projet partagé et non en raison d’un effet d’aubaine financier.

 
Le calendrier serré de la commission ne doit pas créer une précipitation quand un sujet d’un pareil enjeu mérite maturité et concertation. Cette urgence vient de l’impatience du Président de la République, dont l’intérêt particulier pour la Région concernant les transports, le logement, l’aménagement du territoire, est bien connu et signifie souvent « reprise en main ». La majorité des membres de la commission réunie ce matin se sont exprimés en faveur d’une audition du gouvernement pour connaître l’état d’avancement de ses travaux.

 
Aujourd’hui, le citoyen ne sait plus qui fait quoi. Le moment est propice pour travailler à plus de cohérence, de transparence et d’efficacité institutionnelles. Aucune porte ne doit être fermée, mais aucune solution ne saurait être durable sans l’approbation des citoyen/nes.

 
Les élu/es Verts présents dans cette commission sont Guy Bonneau, Catherine Candelier, Francine Guillaume.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article