Catastrophe de Bondy : quand cessera-t-on de minimiser les risques industriels en France ?

Publié le 31 Octobre 2007

Communiqué des Verts 92
31 octobre 2007

Alors qu'une canalisation de gaz accidentellement rompue a provoqué une explosion en pleine ville de Bondy mardi 30 octobre, tuant une personne, en blessant une quarantaine d'autres dont 15 grièvement d'après les premiers témoignages, les Verts des Hauts-de-Seine s'indignent de la désinvolture qui caractérise la gestion des risques industriels en France.
 
Les Verts des Hauts-de-Seine souhaitent attirer l'attention sur la facilité avec laquelle ce type d'explosion peut se produire, alors même que les canalisations de gaz sont sensées être répertoriées, cartographiées, localisée par les chefs de chantiers et conducteurs d'engins, alors même qu'elles doivent être signalées spécifiquement lorsqu'il s'agit de gaz industriel sous pression. Défaut de cartographie, de signalisation de la conduite, de respect des procédures, manque de formation ou d'information des intervenants chantier... l'enquête dira les causes de l'explosion de Bondy.
 
La centrale thermique Enertherm (site Noel Pons), retoquée par le commissaire enquêteur en raison de son utilité non avérée, et néanmoins autorisée par la préfecture des Hauts de Seine, est justement en cours d'achèvement à Nanterre. Elle fonctionnera au gaz industriel sous pression, celui-là même qui a provoqué l'explosion mortelle de sa centrale jumelle (site Alençon) en 1994 à Courbevoie. Pour triste mémoire, c'est aussi une conduite de gaz, signalée et néanmoins rompue par un engin de chantier qui a provoqué une explosion tuant 18 personnes en 2004 en Belgique (site de Ghilenghein)
 
La conduite de gaz de la chaufferie Enertherm Noel Pons sillonne une zone urbaine dense (habitat, tertiaire, transports, administrations, université...) sujette à terrassements et travaux dans les années qui viennent.
 
Tous les ingrédients sont donc réunis pour une catastrophe annoncée et les Verts des Hauts-de-Seine réclament des mesures draconiennes de protection des riverains et usagers du secteur, en attendant la disparition de ces ICPE* dangereuses qui font peser des risques minimisés par les pouvoirs publics sur la population urbaine.
 
* Installations Classées Pour l'Environnement
 

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #environnement

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article