OGM : premiers reculs de Super Ministre

Publié le 14 Juin 2007

Juste avant le premier tour des législatives, Alain Juppé, Super Ministre, avait déclaré qu'il était favorable à un moratoire sur le maïs MON810, OGM de la firme Monsanto, interdite par la justice allemande pour cause d'assassinat avéré sur des abeilles.
Ce maïs est déjà cultivé en France sur 30.000 hectares, le mal est donc déjà en route...
Aujourd'hui Super Ministre revient sur ses positions et décide de continuer à autoriser la culture du MON810.

Au niveau européen, mauvaise nouvelle encore : la Commission autorise la présence d'OGM dans les produits bio. Quelle fut la position du gouvernement français dans cette affaire ? Evidemment nos représentants ont soutenu la Commission, alors que les députés européens se sont positionnés contre cette mesure qui préfigure de mauvais jours pour l'agriculture bio.

Quand on vous le disait qu'on y croyait pas que Juppé était écolo....

arton3338-150x121.png

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #environnement

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article