Ticket T+ : il ne s'agit que d'une première étape !

Publié le 7 Juin 2007

LExpansion.com du 6 juin 2007
 
L'Ile-de-France limite les pouvoirs de son super ticket transports par Guillaume Evin
Le projet initial défendu par le groupe des Verts de la région Ile-de-France portait sur un ticket "H", valable sur tout le réseau pendant 1h30. Faute de moyens, les usagers devront se contenter le 1er juillet d'un ticket "T+" offrant uniquement des correspondances entre bus et tramways.
A l'origine, les élus de la Région Ile-de-France rêvaient d'un ticket "H", sorte de sésame universel dans et autour de Paris, valable durant 1h30 sur l'ensemble du réseau de transports en commun. En somme, un titre unique permettant de sillonner toute la Région en alternant aussi bien métro, RER, bus ou tramways, là où il fallait auparavant sortir autant de tickets que de moyens de locomotion hormis dans le métro. Le tout pour 1,5 euro. Soit 10 centimes de plus que le précédent.

A l'arrivée, il leur faudra cependant se contenter à compter du 1er juillet et jusqu'à nouvel ordre d'un ticket "T+", offrant uniquement les correspondances entre les bus ou les tramways (bus/bus ou bus/tramway sauf Noctilien). C'est-à-dire les transports de « surface » dans le jargon maison. Autant dire un ticket "H" au rabais. La différence ? « Environ 60 millions d'euros en année pleine, selon Catherine Candelier, membre du groupe des Verts et inspiratrice de la réforme. En effet, le "T+" coûtera 21 millions, tandis que le "H" reviendrait à environ 80 millions ». Ce que le STIF (le syndicat des transports d'Ile-de-France) n'était visiblement pas en mesure d'assumer cette année, sachant que la Région a déjà endossé début 2007 le coût de la gratuité des transports pour quelque 400.000 RMIstes (87 millions).

Au final, le dossier a  été entériné mercredi lors d'un vote du conseil d'administration du STIF. Pourtant, le principe du ticket "H", inscrit dans un amendement spécifique, a été adopté à l'unanimité début 2006 par l'assemblée présidée par Jean-Paul Huchon. Ce qui n'est pas si courant que cela dans une enceinte très clivée politiquement. « Oui, mais sur la foi de documents chiffrés erronés, confie Olivier Nalin, directeur du développement et des affaires économiques et tarifaires au STIF. A l'époque, on a ainsi vendu aux élus un projet intégral à seulement 10 millions d'euros ! Ce qui est totalement absurde ».

Sur le papier, il est vrai, ce ticket "H" est des plus séduisants. « C'est une mesure inspirée de ce qui se pratique déjà dans certaines grandes métropoles françaises, telles Lyon, Bordeaux ou Grenoble, explique pour LExpansion.com Catherine Candelier. L'idée consiste à simplifier le système tarifaire actuel particulièrement complexe, notamment pour les touristes ou les gens de passage dans la capitale, mais aussi à convertir aux transports en commun des populations jusque là réfractaires, soit pour une question de prix, soit pour des questions pratiques ». Dans ces conditions, une augmentation de 10 centimes à l'unité (1,5 euro au lieu de 1,4 actuellement) se justifie aisément. En revanche, avec le seul "T+", cela revient à considérer que les usagers du métro subiront une flambée de 7% le mois prochain pour un service inchangé. Car il se substituera progressivement au traditionnel ticket mauve (3,4 millions d'utilisateurs chaque mois). « Certes, admet-on chez les Verts. Mais les prix sont inchangés depuis trois ans. Et puis, le "T+" n'est jamais qu'une première étape avant l'adoption du "H"». Le groupe UMP du conseil de Paris, lui, a beau jeu de dénoncer maintenant une « demi-mesure » susceptible de ne « bénéficier qu'à 5% des usagers ».

En attendant, le nouveau ticket francilien de couleur blanche, qui ne pourra pas être acheté à bord des véhicules mais seulement dans des stations relais, devrait justement combler d'aise ceux qui n'empruntent que les bus et les tramways (3,5 millions de voyages par jour selon la RATP). D'après le STIF, hors détenteurs d'une carte orange, cette mesure devrait concerner 400.000 personnes par mois.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article