Remise de cartes : j'ai failli être oubliée

Publié le 31 Mars 2007

Ce matin, après une petit distrib de tracts de campagne sur le marché, je m'en fus au SEL pour la première cérémonie de remise des cartes d'électeur aux jeunes qui viennent d'avoir 18 ans.

Un décret du 8 février a instauré cette cérémonie dite de citoyenneté. L'idée provient de la Commission Armées Jeunesse. Oui, ça existe ! Cette commission est chargée de "promouvoir l'esprit de Défense, préparer les jeunes à leurs responsabilités de citoyens et resserrer les liens entre la communauté nationale et les Armées".  Tout un programme alléchant.

L'armée qui s'ennuyait dans son coin de ne plus avoir à s'occuper de l'éducation de nos jeunes gens a donc pondu l'idée de cette cérémonie, idée reprise au vol par notre futur ex président. Et appliquée rapidement par le maire.

Le dit maire avait un peu oublié d'inviter son opposition. Et lorsque les collègues PS s'en sont étonnés jeudi soir au conseil, on nous assura que mais si bien sûr on avait été conviés. Pour preuve, un porteur spécial a dû se déplacer pour nous porter la missive vendredi, impersonnelle, mais qui nous affirmait compter sur notre présence ou celle de notre représentant. Je ne savais pas que j'avais un représentant, mais bon, passons...

Alors, le SEL...pas mal de jeunes finalement assez sages, malgré le fait qu'ils soient jeunes. Je les ai pris en photo avec mon portable pour que vous voyez.

DSC00045.JPG

 

Le discours du maire : de droite, rien à redire. Egalité mais pas égalitarisme. Solidarité mais pas assistanat. Et puis, il y avait une magistrate qui a parlé longtemps et a même incité les djeunes à secouer leurs élus. Frémissements dans les rangs des dits élus. On a frôlé la crise cardiaque lorsqu'elle a déclaré qu'ils avaient le droit de venir au conseil municipal. Quant au préfet, dont la présence est prévue dans le décret, on nous a rappelé qu'un mois avant les élections, les préfets étaient cloitrés dans leur bureau pour ne pas être soupçonnés de faire campagne. Moi, ça m'a fait rire.

Rédigé par Catherine Candelier

Publié dans #Sèvres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article